"J’ai fini intégralement à poil" : Cette scène délicate à tourner pour Sandra Bullock (La proposition, W9)

Touchstone Pictures

"Non ! Je ne ferai pas une comédie romantique de plus ! J’en ai assez tourné comme ça…" C’est en ces termes tranchants que Sandra Bullock, depuis sa maison d’Austin, au Texas, répond du tac au tac à Anne Fletcher, qui lui propose le rôle de Margaret Tate dans son prochain film.

À 45 ans, après Miss Détective ou Entre deux rives, la comédienne n’a pas envie de s’égarer dans une romance guimauve. L’actrice, révélée en 1994 par Speed, thriller nerveux tourné à 200 km/h, préfère les virées en Harley Davidson avec son mari Jesse James, motard fou de vitesse. Mais Anne Fletcher insiste : "Lis au moins le scénario. Tu joues une éditrice canadienne installée à New York, qui oblige son assistant (Ryan Reynolds) à l’épouser, juste pour renouveler son visa. Il y a du Meryl Streep du Diable s’habille en Prada dans ce personnage." Maligne, la réalisatrice sait que Sandra Bullock vénère l’interprète de la mythique Miranda Priestly. L’actrice accepte donc de lire le scénario. En le refermant, elle s’exclame : "J’adore cette garce au grand coeur. Je fonce !" Sans le savoir, Sandra Bullock va vivre le tournage le plus éprouvant de sa carrière…

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi