La propagande chinoise à son sommet

Capture d'écran CCTV7

En Chine, sur la chaîne de télévision de l'armée, on découvre la même personne être «un simple soldat», une journaliste et une gradée de la marine.

Pour mettre en exergue la toute-puissance et le haut niveau de mobilisation de l’armée populaire de libération chinoise en riposte à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis Nancy Pelosi, la propagande de Pekin cède à la panique.

Lire aussi : Pelosi à Taïwan: face aux menaces chinoises, l'île «ne reculera pas», affirme sa présidente

Sur la chaîne de télévision de l'armée, CCTV7, on découvre la même personne être (à gauche) «un simple soldat» qui est interviewée, une journaliste (en haut à droite) et une gradée de la marine qui répond aux questions (en bas à droite).
Cerise sur le gâteau sur les trois images, il est indiqué son nom, le même, Wu Tong. Plus c’est gros … plus ça passe.

Voir aussi : L'armée chinoise tire des projectiles vers le détroit de Taïwan


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles