Publicité

La projection du film "Creed III" suspendue dans un cinéma de Dreux après plusieurs incidents

Michael B. Jordan dans Creed III - Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.
Michael B. Jordan dans Creed III - Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.

Après Saint-Étienne, c'est au tour du cinéma CinéCentre de Dreux de déplorer des rixes lors de la projection en salles du film Creed III. Depuis sa sortie, le 1er mars, le long-métrage de Michael B. Jordan suscite de vives réactions à travers la France, en témoignent les nombreuses vidéos de bagarres prises pendant la diffusion du film qui circulent sur les réseaux sociaux.

Nombreuses bagarres à l'issu des projections

En réponse à ces incidents, la salle de cinéma de Dreux a annoncé, dans un communiqué posté sur Facebook, la déprogrammation en salles de Creed III. Une décision prise "afin de préserver le bien être et le confort de notre clientèle et de nos collaborateurs", selon le cinéma.

"Nous vous informons qu'à compter de ce jour nous arrêtons les projections du film Creed III en raison de plusieurs incidents de comportements inappropriés et contraires à nos valeurs", assure l'établissement dans son communiqué.

Et d'ajouter: "Nous ne sommes malheureusement pas la seule salle à prendre cette décision que nous déplorons."

Depuis dimanche de nombreuses rixes ont été recensées à travers la France lors de la projection du film Creed III. Outre Dreux et Saint-Étienne, deux bagarres ont également éclaté à Thionville (Moselle) et Charleville-Mézières (Ardennes) dimanche, à l'issue desquelles la police a procédé à une et deux interpellations, selon une source policière citée par l'AFP.

Selon nos confrères de la Nouvelle République, une autre rixe a elle aussi éclaté dans la salle puis à l'extérieur du cinéma CGR des Deux-Lions à Tours à l'issue de la diffusion de Creed III. Le Figaro a également recensé une bagarre au Pathé Quai d'Ivry dans l'est parisien, entre un spectateur et un vigile pendant le film.

En 2019 déjà, le deuxième volet de Creed avait suscité plusieurs incidents dans certaines salles de cinéma en France, notamment en banlieue parisienne dans le cinéma Ciné Cité Rosny 2. À Lyon, un homme avait également reçu trois coups de couteau, après un différend avec d'autres spectateurs à propos du placement dans la salle de cinéma lors de la projection de Creed II.

Article original publié sur BFMTV.com