Publicité

Cette superbactérie majeure résiste même aux produits de nettoyage hospitaliers

Selon une étude, les produits de nettoyage hospitaliers courants ne font pas grand-chose contre une superbactérie majeure.

Les scientifiques ont identifié trois éléments de résistance différents (Getty Images)

C'est une nouvelle inquiétante. Des chercheurs de l'Université de Plymouth (Angleterre) ont constaté que certains nettoyants utilisés dans le milieu hospitalier - les plus fréquents - étaient totalement inefficaces pour se débarrasser d'une superbactérie mortelle responsable de l'apparition de certaines maladies.

Selon les scientifiques, cités par le New York Post, "l’utilisation de produits chimiques puissants pour tuer les bactéries, appelés biocides, les rend inefficaces sur les porteurs de maladies en raison d'une augmentation majeure de la résistance aux antimicrobiens observée dans le monde entier". Les conclusions de cette étude ont été publiées dans la revue Microbiology.

La menace des superbactéries

"Avec l'augmentation de l'incidence de la résistance aux antimicrobiens, la menace amenée par les superbactéries pour la santé humaine augmente", s'inquiète l'auteur principal de l'étude, le Dr Tina Joshi. Et de compléter : "Cela montre que nous avons besoin de désinfectants et de lignes directrices adaptés et fonctionnant en phase avec l'évolution bactérienne. La recherche devrait avoir un impact significatif sur les protocoles de désinfection actuels dans le domaine médical à l'échelle mondiale".

Grâce à cette étude, les scientifiques ont identifié trois éléments de résistance différents. Tous pouvaient facilement survivre sur des équipements de protection individuelle et des vêtements hospitaliers comme des blouses chirurgicales et des blouses de patients. "Comprendre comment ces spores et désinfectants interagissent fait partie intégrante de la gestion pratique de l'infection à C. diff et de la réduction du fardeau de l'infection dans les établissements de soins de santé", a précisé la scientifique.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Ce sont les 5 signes qui me permettent de définir si un patient est en bonne santé"