Plus dangereux que l'amiante et le tabac : quel est le véritable danger des produits ménagers et comment s'en prémunir ?

La toxicité avérée des produits ménagers constitue un enjeu de santé publique (Photo : Getty Images) (Getty Images)

Malgré leur usage et les promesses des fabricants, de nombreux produits utilisés pour nettoyer la maison contiennent des substances nocives pour l'environnement, mais aussi pour la santé humaine. Heureusement, des alternatives existent.

Les apparences sont parfois trompeuses. Séduit par leur odeur de "propre", par leur efficacité ou même par leur packaging, on pourrait avoir tendance à penser que les produits ménagers sont nécessairement sains. Comment pourrait-il en être autrement alors que leur unique but est de nettoyer, laver, récurer, éliminer la crasse et les impuretés pour revivifier son intérieur ?

La réalité industrielle de la conception des produits d'entretien est cependant bien plus complexe, comme l'ont récemment montré différentes études sur le sujet. L'une des plus célèbres, menée il y a une dizaine d'années par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), avait abouti à un résultat glaçant : 91% des produits testés émettent des molécules cancérogènes. En cause, l'utilisation massive d'une substance, le formaldéhyde, comme fixateur ou liant pour ces produits.

Des effets délétères sur la qualité de l'air intérieur

Plus récemment, le magazine 60 millions de consommateurs a tenté de faire le tri dans l'offre pléthorique de produits ménagers divers et variés, en étudiant la composition de 119 d'entre eux sous l'angle de leur impact potentiel sur la santé et sur l'environnement. Là encore, les résultats obtenus sont alarmants puisque près du tiers des produits analysés (39 au total) sont déconseillés ou fortement déconseillés en raison notamment de leur effet délétère sur la qualité de l'air intérieur.

Selon 60 millions de consommateurs, les produits les plus fréquemment nocifs sont ainsi les "lingettes désinfectantes, multisurfaces ou pour WC", les gels WC, les sprays désinfectants et les désodorisants. Parmi plusieurs molécules polluantes, le magazine cible en particulier le limonène, un hydrocarbure utilisé pour donner chimiquement un parfum frais d'agrumes à de nombreux produits d'entretien, susceptible de provoquer allergies et irritations.

"Réduire les expositions", une nécessité

Preuve supplémentaire que la toxicité des produits ménagers constitue aujourd'hui un enjeu de santé publique, l'Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) a lui aussi mené une vaste étude sur la question, dont les résultats ont été publiés en 2019. Les conclusions des chercheurs sont édifiantes, ces derniers recommandant notamment de "réduire les expositions les plus fortes au sein de la population générale".

Invoquant une "logique de prudence" pour les personnes les plus sensibles (femmes enceintes, enfants, personnes souffrant de troubles respiratoires), l'étude de l'Ineris insiste aussi sur la nécessité d'adopter certaines bonnes pratiques pour limiter la toxicité des produits ménagers : "aérer pendant l’utilisation et au moins 10 minutes après, rincer les surfaces nettoyées, éviter les excès d’utilisation et respecter les instructions des fabricants".

Vers une nouvelle offre de produits éco-reponsables ?

On l'aura compris, une part importante des produits d'entretien vendus dans le commerce contient donc des produits nocifs pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement. À l'heure où les pratiques de consommation écologiquement soutenables sont devenues une nécessité, la question est donc de savoir comment nettoyer son intérieur sans prendre le risque de s'empoisonner ou d'empoisonner la planète.

Ces dernières années, plusieurs marques ont ainsi entrepris de proposer des produits d'entretien débarrassés de tout composant dangereux et/ou polluant, comme autant d'alternatives aux produits "classiques" vendus par les géants du secteur. En plaçant au cœur de leur démarche le respect de l'environnement et la transparence quant à la nature des produits, ces nouveaux acteurs entendent bien modifier les habitudes.

Faire soi-même ses produits d'entretien, une option plus simple qu'il n'y paraît

Une autre solution de plus en plus en vogue consiste à fabriquer soi-même ses produits d'entretien, ou à utiliser des produits bruts pour faire le ménage. Dans les deux cas, l'idée est de redonner leurs lettres de noblesse aux fameuses "recettes de grand-mère" qui, si elles sont parfois tombées en désuétude, utilisent bien souvent des ingrédients moins nocifs que les composés chimiques actuels.

Parmi les produits phares de ce marché du DIY, on retrouve ainsi le vinaigre blanc, le savon noir ou le bicarbonate de soude, qui peuvent chacun trouver leur utilité pour différentes tâches de nettoyage et d'entretien, ou être associés à d'autres ingrédients pour des usages spécifiques. De nombreux sites proposent des recettes simples qui rendent cette option très attractive, d'autant qu'elle peut aussi vous permettre d'alléger considérablement les dépenses en matière de produits d'entretien...

VIDÉO - DIY 3 produits ménagers