Publicité

Produits laitiers, viande, bonbons... Ces produits qui contiennent des émulsifiants problématiques

Des nouilles instantanées au houmous en passant par les escalopes milanaises... Les émulsifiants semblent être présents partout. Une étude menée par les chercheurs de l'Inserm et publiée ce jeudi dans le British Medical Journal pointe du doigt les effets délétères de ces additifs sur notre santé.

"Les résultats [de l'étude] suggèrent une association entre les apports alimentaires d’additifs émulsifiants et un risque accru de maladies cardiovasculaires", résument les chercheurs dans un communiqué de presse.

Certaines recherches récentes suggèrent que les émulsifiants "peuvent perturber le microbiote intestinal et augmenter le risque d'inflammation, entraînant une susceptibilité potentiellement accrue aux problèmes cardiovasculaires". Or en Europe, 30 à 60% de nos apports caloriques proviennent d'aliments ultra-transformés, bardés d'additifs divers et variés.

Chercher E460 et E466 sur l'étiquette

Les émulsifiants sont utilisés par les industriels pour améliorer l'apparence, le goût, la texture et la durée de vie des produits. De manière générale, les additifs sont fréquemment pointés du doigt pour leurs effets négatifs, ou inconnus, notamment lorsqu'ils sont cumulés et consommés en grande quantité.

Mais que faut-il chercher sur l'étiquette? Dans ce cas précis, les scientifiques se sont penchés sur les additifs E460 à E468. Deux sont particulièrement pointés du doigt, le E460 (cellulose microcristalline, cellulose en poudre) et le E466 (carboxyméthylcellulose).

Ces deux éléments sont justement les deux plus courants à en croire la base de données Open Food Facts. Le premier est listé 1035 fois, le second est inscrit à l'arrière de plus de 2000 produits disponibles en France. Soit 3000 références pour ces deux additifs seulement.

Mister Freeze framboise et nouilles instantanées

Les émulsifiants étant des agents qui permettent de lier l'eau et les matières grasses, ils sont particulièrement appréciés par les producteurs de produits laitiers. De nombreuses références de parmesan, crème liquide, beurre et yaourts protéinés contiennent ainsi du E466.

Plus surprenant, ces produits sont aussi repérés sur les étiquettes de sirops sans sucre, de nombreuses gammes de tortillas, des nouilles instantanées ou du Mister Freeze goût framboise, spécifiquement.

Enfin, de nombreux produits carnés sont remplis d'émulsifiants. Des escalopes milanaise Le Gaulois, de très nombreuses références de grillades, et même des calamars frits.

L'heure n'est cependant pas au grand tri dans les placards. Comme le rappelle l'Agence nationale de sécurité sanitaire alimentaire nationale (Anses), c'est la dose qui fait le poison:

"Un additif n'est autorisé en alimentation humaine que s'il ne fait pas courir de risque au consommateur aux doses utilisées".

Les chercheurs de l'Inserm estiment cependant que "malgré l'évaluation des doses journalières admissibles fournies par l'Autorité européenne de sécurité des aliments", des effets nuisibles apparaissent à partir de 15g par jour. Soit un cap difficile à atteindre avec un seul produit, mais pas dans un régime où les aliments transformés occupent une part importante.

Article original publié sur BFMTV.com