Publicité

Les producteurs de "Fast & Furious 9" condamnés à une lourde amende après la chute d'un cascadeur

L'amende est à la hauteur de la gravité des blessures. Les producteurs de Fast & Furious 9 ont été condamnés la semaine dernière à une amende de 800.000 livres (environ 920.000 euros) au Royaume-Uni après la chute d'un cascadeur pendant le tournage du film, raconte la BBC.

FF9 Pictures Limited, une filiale d'Universal Pictures, avait plaidé coupable en reconnaissant ne pas avoir respecté les mesures de sécurité prévues dans la loi britannique.

L'accident s'est produit en juillet 2019 dans les studios Warner Bros de Leavesden, au nord-ouest de Londres. Lors d'une scène de combat, Joe Watts a fait une chute de huit mètres de haut et est tombé sur le sol la tête la première, provoquant chez le cascadeur une fracture du crâne et des lésions cérébrales. Des "blessures qui ont changé la vie" de Watts, a résumé l'accusation.

Un changement de dernière minute

D'après l'enquête, le filin de sécurité assurant le cascadeur a fonctionné lors de la première prise. Il s'est malheureusement détaché de sa veste durant la seconde prise et Joe Watts a manqué les matelas censés amortir sa chute.

Il a également été démontré que Watts avait répété la cascade en passant par-dessus l'épaule droite de son partenaire. La chorégraphie a toutefois été modifiée pendant le tournage pour que le cascadeur passe finalement par-dessus l'épaule gauche. Un changement de dernière minute critiquée par la juge Talwinder Buttar, qualifiant de "stupéfiant" le fait que la position des matelas n'ait pas été modifiée en conséquence.

Joe Watts disposait d'une solide expérience avant de tourner le neuvième volet de Fast & Furious 9. Il figurait ainsi au générique de grosses productions comme Solo: A Star Wars Story, Jurassic World: Fallen Kingdom, Ready Player One ou la série Game of Thrones. Le cascadeur "peut s'estimer chanceux d'être encore en vie", a résumé Talwinder Buttar.

Article original publié sur BFMTV.com