Producteur frappé par des policiers : le témoignage fort d'une collègue d'un des brigadiers

·1 min de lecture

Roué de coups par trois gardiens de la paix dans la nuit du samedi 21 novembre, Michel Zecler est devenu un visage de la lutte contre les violences policières. Mais ce jeudi 3 décembre, ce n'est pas à ce producteur de rap de 41 ans que Cyril Hanouna a accordé un temps d'antenne, à qui il avait déjà donné la parole. Dans Balance Ton Post, une certaine Sabah a souhaité témoigner. Une parole de poids puisque cette intervenante est une ex-collègue d'un des brigadiers mis en cause dans l'affaire Michel Zecler. Pour elle, la vidéo des coups portés à la victime ne livre pas un portrait fiable de ce policier, avec qui elle a travaillé durant cinq ans. "Nous n'étions pas dans la même brigade mais on avait des interventions en commun", a-t-elle précisé.

"Il a toujours été clean, il était très bien noté. Il était posé, calme, professionnel", a poursuivi Sabah, micro en main. En visionnant les images de l'agression de Michel Zecler, qu'elle qualifie de "dérapage", elle l'avoue : "je ne le reconnais pas (...) les vidéos sont choquantes." Si elle n'est pas en contact avec l'officier, l'intervenante a affirmé avoir fréquemment de ses nouvelles à l'aide d'une tierce personne. Incarcéré, "condamné administrativement", l'accusé n'aurait eu aucune tendance violente ni raciste. "Pas du tout raciste, je m'entendais très bien avec lui", a ajouté Sabah, "en dehors du travail, on a déjà bu des coups ensemble avec des collègues (...) c'est quelqu'un de très bien, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Un adolescent tombe du 19e étage et survit
Pour sauver la vie d'un bébé, une héroïne de 12 ans s'interpose face aux tirs d'un forcené
TEMOIGNAGE. "De la cité à Emily in Paris, ma success-story doit encourager d'autres jeunes"
Développement personnel : inscrivez-vous à notre masterclass "Retrouvez le goût de l'optimisme"
TEMOIGNAGE. "Nous sommes partis marcher 16 000 km en Asie du Sud-Est pour sauver notre mariage"