Proche-Orient : Darmanin demande au préfet d'interdire les manifestations pro-palestiniennes prévues à Paris

·1 min de lecture

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur invoque les "graves troubles à l'ordre public" qui avaient eu lieu en France en 2014, en marge de la guerre de Gaza.

La sempiternelle crainte de l'importation politique du conflit israélo-palestinien en France gagne l'exécutif. Dans un tweet publié ce jeudi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce avoir demandé au préfet de police de Paris, Didier Lallement, "d’interdire les manifestations de samedi en lien avec les récentes tensions au Proche-Orient". 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Manifestation prévue à Barbès

Une manifestation pro-palestinienne doit se tenir ce samedi à 15 heures dans la capitale au départ du quartier de Barbès (XVIIIème arrondissement). D’autres rassemblements sont également prévus en région. 

Déjà mercredi, le président de l'Association France Palestine Solidarité, Bertrand Heilbronn, a été placé en garde à vue après un rassemblement "interdit" à proximité du ministère des Affaires étrangères. Une interpellation qui a suscité de nombreuses critiques à gauche, notamment celle de Jean-Luc Mélenchon. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles