Publicité

Procès Mendy: "Jamais vu en colère contre une fille", plusieurs témoignages en faveur de Mendy

Benjamin Mendy lors de son arrivée au tribunal de Chester, le 16 août 2022 - Icon Sport
Benjamin Mendy lors de son arrivée au tribunal de Chester, le 16 août 2022 - Icon Sport

Accusé de sept viols, une agression sexuelle et une tentative de viol par six jeunes femmes, Benjamin Mendy a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Après le témoignage et le contre-interrogatoire du footballeur en début de semaine, la défense a multiplié les témoins pour plaider sa cause et tenter de convaincre le jury présent au tribunal de Chester.

Présenté comme un joueur pas toujours professionnel, le champion du monde 2018 le reconnait lui-même, Benjamin Mendy s'est aussi retrouvé dans cette affaire pour son goût pour la fête et les soirées entouré de femmes. Malgré ses conquêtes passées, le Français a démenti les accusations contre lui. Ce jeudi, plusieurs personnes ont pris sa défense à la barre.

>> Le procès Mendy en direct

La femme de ménage de Mendy se dit "choquée" par les accusations

Après une ex-employée de Manchester City la veille, une femme de ménage de Benjamin Mendy est venu lui apporter son soutien au tribunal. Yvonne Shay a travaillé pendant cinq ans chez le footballeur dans son domicile de Prestbury et a même parfois été accompagné par sa fille âgée d'environ 30 ans. Selon elle, le défenseur n'est pas "le genre de personnes" à avoir un tel comportement avec les femmes.

"Je suis assez choquée d'apprendre que toutes ces allégations ont été portées contre lui, a estimé l'employée de maison dans des propos rapportés par le Manchester Evening News. Si j'avais senti qu'il était capable de ce genre d'actions, je n'aurais jamais permis à ma fille d'y aller ou d'y être seule."

"Je ne l'ai jamais vu en colère contre une fille"

D'anciennes conquête de Benjamin Mendy ont ensuite pris la parole pour le défendre auprès des membres du jury. Comme plusieurs vicitimes présumées du footballeur, Claudia Noble et Annabelle Rochard ont rencontré le latéral gauche lors de soirées passées dans des clubs de Manchester. Si les fêtes se sont déroulées à des moments différents, les deux femmes ont confirmé avoir ensuite accompagné le sportif de 28 ans chez lui pour y poursuivre la soirée.

Après avoir eu "occasionnellement" des relations sexuelles consenties avec lui, pendant lesquelles elle assure ne jamais s'être sentie "en danger", Claudia Noble est devenue son amie. La témoin a même décrit le Français comme une belle personne: "Ben a toujours été très gentil avec moi. Il a un très bon sens de l'humour."

Un constat également formulé par la seconde conquête du Français. "Je ne l'ai jamais vu en colère contre une fille, a ainsi estimé Annabelle Rochard pendant l'audience au tribunal de Chester.

L'agent de Mendy reconnait "de nombreuses discussions" sur son mode de vie

Les nombreuses soirées et les conquêtes de Benjamin Mendy ont pu avoir un impact sur sa carrière chez les Skyblues. Ancien recruteur du club anglais et présent ce jeudi au tribunal, Marc Boixasa a reconnu que le Français n'était exactement ce que l'on appelle un "parfait professionnel". L'ancien de Manchester City a notamment insisté sur les retards du latéral gauche qui "dormait trop longtemps".

Compagnon privilégié de Benjamin Mendy, Meissa N'Diaye est également intervenu pour le défendre. Celui qui est l'agent du joueur de 28 ans depuis son passage au Havre a témoigné via un communiqué transmis à la justice. Selon lui, le footballeur a un peu accusé le coup mentalement après sa grave blessure en 2017. Une situation, combinée à un certain isolement à Manchester loin de ses proches, qui a pu le pousser à sortir faire la fête plus souvent.

"Évidemment concernant son mode de vie, nous avons eu de nombreuses discussions, a indiqué l'agent via un texte lu au tribunal. Je lui ai toujours dit qu'à un moment donné, il devrait faire un choix, car la discipline au plus haut niveau est quelque chose à considérer sérieusement. [...] Je savais qu'il avait des relations sexuelles avec des filles en raison de son jeune âge et de sa volonté de ne pas s'impliquer dans une relation à long terme."

Malgré un comportement pas forcément très professionnel de Benjamin Mendy, Meissa N'Diaye s'est dit "consterné" par les actes dont on accuse son client. "Ce n'est tout simplement pas la personne que je connais depuis qu'il avait 18 ans", a ainsi lancé l'agent pour défendre son protégé.

Article original publié sur BFMTV.com