Procès Fillon : la défense brocarde une procédure « biaisée »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Au premier jour du procès en appel de François Fillon, de sa femme et de son ex-suppléant dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon, l'avocat de l'ancien Premier ministre a réclamé l'annulation d'une procédure à ses yeux « biaisée » (image d'illustration).
Au premier jour du procès en appel de François Fillon, de sa femme et de son ex-suppléant dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon, l'avocat de l'ancien Premier ministre a réclamé l'annulation d'une procédure à ses yeux « biaisée » (image d'illustration).

Au premier jour du procès en appel de François Fillon, de sa femme et de son ex-suppléant dans l?affaire des soupçons d?emplois fictifs de Penelope Fillon, l?avocat de l?ancien Premier ministre a réclamé l?annulation d?une procédure à ses yeux « biaisée ». Costume bleu nuit, visage indéchiffrable derrière un masque noir, celui qui fut le chef du gouvernement entre 2007 et 2012, 67 ans aujourd?hui, a déclaré sobrement à la barre « contester » le jugement qui l?avait condamné en juin 2020 à cinq ans d?emprisonnement dont deux ferme, 375 000 euros d?amende et dix ans d?inéligibilité.

Lors du premier procès, « je me suis sentie ridiculisée, même parfois humiliée, j?étais tétanisée au point de ne pas pouvoir m?exprimer comme je l?aurais voulu », a déclaré Penelope Fillon, 66 ans, se plaignant d?un « préjugé » à son encontre. « Cette fois-ci, j?aimerais vous convaincre », a-t-elle ajouté. Jusqu?au 30 novembre, la Franco-Galloise entend défendre sa relaxe, elle qui s?était vu infliger trois ans d?emprisonnement avec sursis et 375 000 euros d?amende. Comme l?ancien maire de Sablé-sur-Sarthe, Marc Joulaud, condamné à la même peine d?emprisonnement ainsi qu?à 20 000 euros d?amende avec sursis.

La première journée d?audience a été consacrée à des questions de procédure. « François Fillon n?a pas reçu le même traitement judiciaire que tout autre justiciable », a tonné son avocat Antonin Lévy, demandant pour la première fois l?annulation de l?essentiel du dossier, où il [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles