Publicité

“Avec ou sans procès il est détruit” : l’avocat de Bruno Vandelli prend la parole dans TPMP suite aux accusations de Yanis Marshall (VIDEO)

Le 17 janvier 2024, Yanis Marshall, célèbre chorégraphe et ancien élève de Bruno Vandelli, a choqué la toile en accusant ce dernier d'agression sexuelle sur mineur. L'avocat de Bruno Vandelli, invité ce vendredi 19 janvier sur C8, a révélé que son client était "effondré" face à ces allégations et a confirmé un "rapprochement" avec le plaignant.

Sur Instagram, Yanis Marshall a déclaré : "Je m'occupe de toi bientôt. Prépare-toi. Je suis grand maintenant, je n'ai plus 14 ans." Accusant Bruno Vandelli d'avoir gâché des vies, il a annoncé avoir porté plainte et a appelé d'autres potentielles victimes à témoigner.

À lire également

"Quelque chose qui m'a bien bousillé" : Yanis Marshall dépose une plainte contre Bruno Vandelli pour agression sur mineur (VIDEO)

L'avocat de Bruno Vandelli, présent sur le plateau de Touche pas à mon poste le 19 janvier, a exprimé l'état de détresse de son client : "Il a plongé, il est huit pieds sous terre. Plus personne ne veut lui parler." Concernant les faits, l'avocat a indiqué que Bruno Vandelli reconnaissait un "rapprochement affectif" avec Yanis Marshall autour de ses 16 ans.

L'accusateur aurait porté plainte, mais selon l'avocat, aucune démarche n'aurait encore été entreprise. La majorité sexuelle à 15 ans en France a été mentionnée par les chroniqueurs de l'émission.

“Ils se connaissent depuis 30 ans. Il se sont rencontrés dans le cadre des cours de danse. Ce que je sais, c'est qu'on est proche d'un procès. On a un feu qui s'est allumé, qui est en train de détruire Bruno Vandelli. Je ne sais pas ce qu'on lui reproche. Plus personne ne veut lui parler, il se fait insulter partout”, ajoute l’avocat. Il déclare également qu’”avec ou sans procès, il est détruit Vandelli”.

Bruno Vandelli, dans une story Instagram, a qualifié les accusations de "mascarade" et a affirmé que sa plainte révélerait la vérité. Il a dénoncé le jugement sur les réseaux sociaux et a insisté sur la présomption d'innocence.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi