Le procès des attentats du 13 Novembre s’achève cette semaine

Le procès des attentats du 13 Novembre s'achève cette semaine avec le verdict, attendu mercredi soir. (image d'illustration)
Le procès des attentats du 13 Novembre s'achève cette semaine avec le verdict, attendu mercredi soir. (image d'illustration)

Il s'agit de l'audience criminelle la plus longue de l'histoire judiciaire française d'après-guerre. Le procès des attentats du 13 Novembre s'achève cette semaine avec, lundi matin, les derniers mots des accusés qui auront une ultime possibilité de prendre la parole avant que la cour d'assises spéciale de Paris se retire pour délibérer. Le verdict est attendu mercredi soir.

Le procès « historique », « hors norme », qui s'est ouvert le 8 septembre dernier n'aura sans doute pas apporté toutes les réponses aux questions posées par les quelque 2 500 parties civiles constituées après les attentats les plus meurtriers ayant frappé la France. Mais, si des zones d'ombre persistent, il aura permis aux rescapés et endeuillés de faire entendre leur voix et ressentir leur douleur bien au-delà de la salle d'audience d'un palais de justice transformée en forteresse pendant près de dix mois.

« Que retiendra-t-on de cette audience ? Quelles images, quelles paroles resteront ? Votre verdict bien sûr, les noms des disparus, les récits des victimes enfin, incontestablement. Ils ont été la concrétisation de la somme de tous ces malheurs, de ces cicatrices… Ces récits nous ont aussi tendu un miroir inversé. Celui de personnes ouvertes et tolérantes face à l'obscurantisme. Celui de la force des survivants face à la lâcheté de ceux qui ont assassiné. Celui de la beauté des mots face à la rhétorique simpliste d'un discours ânonné ad nauseam », avait résumé l'avocate générale Camill [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles