Le prix Vaclav-Havel à l'opposante bélarusse emprisonnée Maria Kolesnikova

·1 min de lecture

Elle est l'un des symboles de l'opposition bélarusse au président Loukachenko. Maria Kolesnikova a reçu ce lundi le prix Vaclav-Havel décerné par le conseil de l'Europe. Il récompense les actions exceptionnelles dans la défense des droits de l'homme.

"Ce prix est un signe de la solidarité de tout le monde démocratique avec le peuple bélarusse. (...) C'est aussi un signal clair aux autorités bélarusses que le monde ne tolérera jamais les abus des droits humains et n'acceptera pas ce qu'il se passe actuellement au Bélarus", a déclaré la soeur de Mme Kolesnikova, en recevant ce prix dans l'hémicycle du Conseil de l'Europe à Strasbourg.

"Si vous ne voulez pas que le Bélarus se transforme en Goulag, nous devons apporter notre soutien au peuple bélarusse", a-t-elle ajouté, tenant à la main une photo de sa sœur et énumérant le nom d'autres opposants au régime d'Alexandre Loukachenko emprisonnés.

Condamnée à 11 ans de prison à l'issue d'un procès à huis clos, Maria Kolesnikova, 39 ans, a marqué les esprits en résistant à une tentative d'expulsion de son propre pays.

Décalée en raison de la crise sanitaire, l'édition 2020 de ce prix, créé en 2013 et doté de 60.000 euros, avait honoré en avril la militante féministe saoudienne Loujain al-Hathloul, longtemps emprisonnée dans son pays.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles