Publicité

Prix de l’électricité, gaz, péage, épargne… au 1er février, voici ce qui change au quotidien

Prix de l’électricité, gaz, péage, épargne... au 1er février, voici ce qui change au quotidien
Thanasis / Getty Images Prix de l’électricité, gaz, péage, épargne... au 1er février, voici ce qui change au quotidien

FRANCE - Des hausses, des baisses et des nouveautés à prévoir pour février. Augmentation du prix de l’électricité, baisse de celui du gaz, augmentation du prix du péage… Comme à chaque premier du mois, Le HuffPost fait le point sur les changements à prévoir dès ce jeudi 1er février.

Une hausse de l’électricité entre 8,6 % et 9,8 % pour la plupart des Français

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé le 21 janvier que la facture d’électricité augmenterait dès ce jeudi de moins de 10 % pour la très grande majorité des Français, mais pas tous, conformément à l’engagement du gouvernement de sortir du coûteux « bouclier tarifaire ».

« La facture d’électricité sur les tarifs heures pleines/heures creuses va augmenter de 9,8 % au 1er février et sur les tarifs de base de 8,6 %. C’est-à-dire que pour 97 % des ménages français l’augmentation sera sous les 10 % », a déclaré le ministre. Cela concerne près de 20 millions de ménages abonnés à l’électricité, dont 10,6 millions au tarif de base, c’est-à-dire le tarif « bleu » d’EDF, fixe sans heures creuses.

Pour environ 400 000 abonnés particuliers ayant souscrit une option dite « effacement jour de pointe », le tarif augmentera de 10,1 %. Pour les petites entreprises et abonnés non résidentiels, la hausse sera de 5,2 à 8 % selon les contrats.

Le prix du gaz vers une nouvelle baisse

De leur côté, les tarifs du gaz tendraient vers la baisse dès ce jeudi, pour le deuxième mois consécutif en France. Depuis le 1er juillet les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz ont disparu et depuis la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publie chaque mois son prix « repère ».

Or la CRE a annoncé que ce fameux prix allait décroître en février 2024. Concrètement, un foyer qui utilise le gaz pour l’eau chaude et la cuisson devrait payer en moyenne en février 0,12144 euro par kWh, contre 0,13244 euro en janvier dernier, calcule Capital. Les foyers se chauffant exclusivement au gaz devront débourser en moyenne 0,09851 euro par kWh, contre 0,10950 euro en janvier 2024.

Les prix des péages en hausse de 3 % en moyenne

Les tarifs des péages autoroutiers vont augmenter le 1er février. Le prix du ticket de péage va s’alourdir de 2,71 % pour les sociétés concessionnaires du groupe Vinci, de 2,79 % pour Sanef, de 3,02 % pour APRR et 3,04 % pour AREA et de 3,08 % pour SAPN.

La hausse annuelle des péages d’autoroutes intervient traditionnellement chaque 1er février. Fin novembre Clément Beaune, alors ministre délégué aux Transports, avait assuré qu’elle serait « inférieure à 3 % » en moyenne en 2024.

Outre l’inflation, qui a atteint 3,87 % sur la période de référence (12 mois glissants clos fin octobre 2023), la hausse des tarifs des autoroutes est calculée sur la base des plans d’investissement des sociétés concessionnaires.

Le taux des livrets d’épargne populaire en baisse

Le taux de rémunération du Livret d’épargne populaire passe de 6 à 5 % au 1er février, indique le site du ministère de l’Économie. Selon Bruno Le Maire, ce taux « aurait dû baisser à 4,4 % », mais le ministre a décidé de la bloquer à ce « taux exceptionnel sur le marché de l’épargne ».

En revanche, le taux du livret A devrait rester figé à 3 % jusqu’en février 2025 malgré un recul de l’inflation. Cette décision résulte d’une promesse faite par Bercy en ce sens ces dernières semaines. Ce gel des taux devrait aussi concerner ceux du Compte épargne logement (CEL) et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS), respectivement fixés à 2 % et 3 %.

Revalorisation salariale pour les VTC

Les syndicats de VTC ont obtenu une revalorisation salariale des chauffeurs à hauteur de 9 euros net par course, explique Le Monde. Cette mesure, qui entre en vigueur dès jeudi, entraînera une hausse de la course pour les clients, avec un tarif de base rehaussé à 10,60 euros net par course, commissions comprises.

Le montant net social, incontournable pour le RSA et la Prime d’activité

Le montant net social, affiché sur tous les bulletins de paie depuis janvier 2024 et sur les relevés de prestations courant 2024, devient le montant de référence à déclarer pour bénéficier de la Prime d’activité et du RSA.

Le montant net social a commencé à apparaître sur les bulletins de salaire l’été dernier, et a pour but de lutter contre le non-recours au droit.

Droit de succession : le processus simplifié

Le processus d’accès au droit de succession va être simplifié, grâce à un décret voté le 28 décembre, rapporte le gouvernement sur son site. Il vise ainsi à réduire le délai de réponse du comptable public à deux mois.

À voir également sur Le HuffPost :

Pourquoi la hausse du prix de l’électricité n’est pas une bonne nouvelle pour la transition énergétique

Prix de l’électricité : Pourquoi vos factures vont augmenter alors que les prix baissent