Publicité

"Privatisez-moi tout ça !" : Cyril Hanouna s'attaque à l'audiovisuel public sur C8

Cyril Hanouna appelle à privatiser l'audiovisuel public. - C8
Cyril Hanouna appelle à privatiser l'audiovisuel public. - C8

Dans son émission diffusée lundi soir, "Le 6 à 7" sur C8, l'animateur Cyril Hanouna est parti en croisade contre France Télévisions et Radio France et a réclamé leur privatisation.

Comme un air de déjà-vu. Lundi soir dans son émission "Le 6 à 7" sur C8, Cyril Hanouna a livré un éditorial cinglant sur l'audiovisuel public. L'animateur a expliqué qu'il venait de faire une découverte surprenante. "J'ai vu un truc qui m'a fait halluciner. Est-ce que vous savez combien donne l'État à France Télévisions et Radio France par an ?", a interrogé le présentateur. Le chroniqueur Matthieu Delormeau, incrédule, a avancé un budget de 500 millions d'euros. "4 milliards !", a rétorqué Cyril Hanouna. "Avec 4 milliards on peut en acheter des voitures pour la police, on peut donner de l'argent aux hôpitaux. On pourrait même augmenter les enseignants", a-t-il poursuivi. Avant de conclure : "Privatisez-moi tout ça, non, mais sans déconner".

Pour rappel, Cyril Hanouna a longtemps collaboré avec France Télévisions. Il y a animé de nombreuses émissions et a participé à plusieurs dispositifs autour du tournoi de Roland-Garros sur les antennes du service public. D'ailleurs, la marque "Touche pas à mon poste !" a été lancée en 2010 sur France 4 et l'émission a été diffusée durant deux ans sur le canal 14.

A noter que l'Etat compte bel et bien allouer un budget s'élevant à 3,8 milliards d'euros - la somme de 4 milliards est arrondie par Cyril Hanouna - à l'audiovisuel public. Ils sont attribués à un ensemble comprenant France Télévisions, Radio France, Arte, France Médias Monde, et l'INA.

"La société du...

Lire la suite


À lire aussi

"Les 12 coups de midi" : Un youtubeur participe au jeu de TF1 face à Stéphane
"Scènes de ménages" : Pourquoi Marion Game (Huguette) était-elle absente du prime de M6 ?
Audiences : Record pour "Tout le monde a son mot à dire" depuis juin 2020