Publicité

EN PRIVÉ AVEC Sandrine Quétier, de la télé à la chanson, face à un jugement critique : "On me fait ressentir que..."

Pas facile de passer d'une carrière en télévision à la musique. Mais Sandrine Quétier l'a fait, et elle sort son tout premier album solo, "Hard to follow", le 29 mars 2024. Un disque qui sera avec certitude bien accueilli... malgré quelques critiques, les mêmes qu'elle reçoit depuis qu'elle a quitté le monde du petit écran pour celui de la chanson.

Sandrine Quétier est aujourd'hui chanteuse, mais beaucoup la connaissent comme l'animatrice qu'elle était il y a encore quelques années. Il faut dire qu'elle a incarné bon nombre de programmes phares à l'instar de Danse avec les stars, Ninja Warrior ou encore 50' Inside. En décembre 2017, elle a décidé de quitter TF1 afin de se lancer dans la comédie. Puis, finalement, elle s'est rendue à l'évidence : cette passion qui l'anime depuis toute jeune, c'est la musique. Après s'être produite avec le groupe Molly Pepper, la voilà qui sort son premier album solo, Hard to follow, le 29 mars prochain. Passer du monde de la télévision à celui de la chanson n'a pas été chose aisée. Car, malheureusement, Sandrine Quétier a fait face à des jugements, comme elle le raconte sans filtre devant la caméra de Purepeople.com, pour l'émission En Privé avec.

Sandrine Quétier, de la télé à la musique : un parcours souvent critiqué

Après une longue carrière sur le petit écran, la pétillante brune est armée. Pas question de se laisser abattre par les critiques. "Comme ça fait un peu plus de 20 ans, j'y suis assez habituée. Pour moi, mon métier, c'est mon métier. Et quand il n'y avait pas de caméra, c'était autre chose. J'ai toujours considéré que c'était mon métier, et ça l'était", lance-t-elle. Mais avoir été animatrice télé ne l'aide pas tellement aujourd'hui... "Après dans la musique, ce...

Lire la suite


À lire aussi

Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie
"Il a ramé" : Marion Maréchal mariée à Vincenzo Sofo, elle en a fait baver à l'Italien
"Vingt jours à saigner et à vomir" : Un joueur du PSG victime d'un virus qui l'a terrassé et lui a fait perdre 8 kilos