Princesse Beatrice : cette délicate attention à ses admirateurs quatre mois après son mariage

·1 min de lecture

Fiancés en septembre 2019, la princesse Beatrice et Edoardo Mapelli Mozzi se sont mariés le 17 juillet dernier, à l'occasion d'une cérémonie intimiste composée d'une petite vingtaine d'invités, en raison de la crise sanitaire. Les deux tourtereaux se sont passés la bague au doigt en la chapelle de Windsor, entourés de leurs proches. Parmi les quelques convives, figuraient bien évidemment la reine Elizabeth II et son mari le prince Philip, les parents de la mariée le prince Andrew et Sarah Ferguson, ainsi que sa sœur cadette la princesse Eugenie. Une touchante cérémonie lors de laquelle la princesse Beatrice portait une robe d'exception.

Trois mois après le mariage royal, la princesse Beatrice et Edoardo Mapelli Mozzi ont tenu à envoyer une tendre attention à leurs admirateurs. Les jeunes époux ont envoyé un courrier aux personnes qui les avaient félicités, un courrier comprenant une photo de leur mariage et une note manuscrite, comme l'a révélé un compte Instagram fan. Cette note manuscrite, c'est la princesse Beatrice elle-même qui l'a écrite : "Merci beaucoup pour la magnifique note que vous nous avez gentiment envoyée à l'occasion de notre mariage cet été, au Royal Lodge. Edo et moi avons passé une journée magique remplie de moments si spéciaux avec nos familles."

Un mot au personnel soignant

Puis, la jeune mariée de 32 ans a tenu à adresser un mot au personnel soignant et toutes les personnes qui tiennent un rôle dans la crise sanitaire : (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Hassanal Bolkiah de Brunei : son fils est mort soudainement à 38 ans
Prince William : cette conversation sans précédent avec le prince Charles qui a bouleversé sa vie sentimentale
Prince Charles : cet avis tranché sur ses nièces Eugenie et Beatrice qui a rendu Andrew "furieux"
Ghislaine Maxwell : sa curieuse défense pour dédouaner le prince Andrew des accusations d'agression sexuelle
"Prince Harry se comporte comme un alien" : son grand-père, le prince Philip, ne digère pas le Megxit