Publicité

Le prince William reprend ses engagements officiels après son absence pour "raison personnelle"

Le prince William a condamné ce jeudi 29 février, lors d'une visite dans une synagogue à Londres, l'augmentation des actes de haine à l'encontre des juifs du Royaume-Uni depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas le 7 octobre dernier.

Le prince de Galles a notamment rencontré des représentants des étudiants juifs du Royaume-Uni dans la synagogue de Western Marble Arch, qui ont évoqué "un climat de peur" sur certains campus britanniques depuis l'attaque du Hamas.

"Kate (son épouse, NDLR) et moi sommes très préoccupés de la montée de l'antisémitisme que vous évoquez ce matin, et je suis désolée que vous ayez à vivre ça", a-t-il souligné.

L'absence de Kate inquiète

La semaine dernière, l'héritier du trône britannique avait appelé à la "fin des combats le plus vite possible" dans le conflit entre Israël et le Hamas, estimant qu'il y avait eu "trop de morts" et s'éloignant de la réserve que s'impose habituellement la famille royale britannique.

Cette visite est l'une des rares apparitions du prince héritier depuis le début de la convalescence de sa femme Kate, qui a renoncé à ses engagements depuis l'annonce d'une opération de l'abdomen mi-janvier.

Mardi, William avait renoncé au dernier moment à assister à une cérémonie en mémoire de son parrain, le roi Constantin de Grèce, au château de Windsor, pour "une raison personnelle", sans que le palais ne donne plus de détails.

La princesse, qui n'est pas apparue en public depuis Noël, passe sa convalescence au domicile familial de Windsor à l'ouest de Londres, non loin du château où doit se dérouler la cérémonie. Kate, qui est extrêmement populaire au Royaume-Uni, ne devrait pas reprendre ses activités avant Pâques, le 31 mars.

L'absence de photos de Kate Middleton fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, laissant place à des théories, parfois complotistes, sur son état de santé.

Article original publié sur BFMTV.com