Publicité

Le prince Harry pieds nus et en jeans... l'accueil "incroyable" réservé à la première nounou d'Archie !

Meghan Markle et le prince Harry ont confié leur fils Archie à Lorren Khumalo, à l'époque où ils vivaient encore en Angleterre. La nounou royale a accepté de raconter leur première rencontre.

Elle a fait, un temps, partie de la famille. De la famille royale d'Angleterre, s'il-vous-plaît ! Lorren Khumalo a été la toute première nounou d'Archie, le fils de Meghan Markle et du prince Harry, quand le couple Sussex vivait encore au Royaume Uni. Le mercredi 24 janvier 2024, plusieurs médias ont déterré un vieil épisode du podcast The Breakfast Club, présenté par le journaliste Zenzele Ndebele, diffusé il y a déjà plusieurs mois, dans lequel elle raconte leur rencontre.

C'est entre les murs de Frogmore Cottage que Lorren Khumalo a vu, pour la première fois, le prince Harry et Meghan Markle. Elle appréhendait un peu cette discussion mais a rapidement été surprise. Dans le bon sens du terme. "Je me suis demandé à quoi ressemblaient les nounous de la famille royale, se souvient-elle. Portent-elles des talons ? Je me suis donc dit que j'allais porter quelque chose de sombre et de jolis talons aiguilles, que je devais être présentable pour un prince et que je devais donc faire de mon mieux."

Drôle d'accueil pour la nounou d'Archie

Avant de croiser le regard du prince Harry, Lorren Khumalo a pu s'entretenir avec son officier de protection qui lui avait assuré que son patron était "incroyable". Et effectivement. Le souverain n'avait pas vraiment respecté le dresscode puisqu'il est venu lui serrer sa main, non pas en habit de lumière, mais en jean, T-shirt et pieds nus ! "Quand je...

Lire la suite


À lire aussi

Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
Mort de Jean-Pierre Elkabbach : Léa Salamé affectée par la perte de son mentor, "Il a été le premier à..."
Disparition de Mélodie à Marseille : son corps a été retrouvé, un homme en garde à vue a avoué le meurtre