Publicité

Prince Harry : et de deux, le duc de Sussex essuie un nouveau revers sur le front judiciaire

Cela faisait des mois que le prince Harry avait coché cette date sur son agenda. Depuis son départ de la famille royale, en 2020, le duc de Sussex était en combat judiciaire contre l'État. Ce qu'il lui reprochait ? De ne plus prendre en charge systématiquement le coût de sa sécurité lorsqu'il se rend en Angleterre. Celle-ci, aux frais du contribuable britannique, avait été enlevée au prince Harry et à Meghan Markle quand ils ont quitté les rangs de la Couronne. En février 2020, lors d'une première audience, le ministère britannique de l’Intérieur avait accordé au duc de Sussex une protection policière au cas par cas. Une décision qui n'avait pas plu au prince Harry. En décembre dernier, son avocate estimait qu’une décision au cas par cas "entraînerait une incertitude excessive" pour Harry et les personnes de sa sécurité. L'avocat du ministère de l'Intérieur avait, quant à lui, défendu la décision du Home Office d'accorder au duc de Sussex une protection "sur mesure" et "selon le contexte". La raison invoquée ? Son "changement de statut" au sein de la famille royale. Et la justice a finalement donné raison aux autorités. Ce mercredi 28 février en effet, la demande du père d'Archie et de Lilibet a été rejetée. La Haute Cour de Londres a estimé que la décision de la police de retirer cette protection "n'était pas irrationnelle" ni "entachée d'injustice". Dans son jugement, le juge a décidé qu'elle "était, et est, légalement fondée" (...)

Lire la suite sur Closer

Trois évadés détournent le yacht d'un couple, l'issue est glaçante
"J’ai des revenus mais…" : Isabelle Balkany dit tout sur les finances du couple et c’est étonnant
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : ses proches prêts à tout, cette initiative lancée en catimini
"Brigitte Macron n’est pas plus âgée que…" : une invitée tente une blague osée dans C à vous
Alain Delon : une demande secrète ébruitée par Anthony, ce que la justice exige de ses enfants