Publicité

Le Prince Harry conclut un accord avec le « Daily Mirror » et met fin à ses poursuites judiciaires

Le Prince Harry obtient une première victoire dans ses poursuites judiciaires contre les tabloids. Photo d’illustration.
BEN STANSALL / AFP Le Prince Harry obtient une première victoire dans ses poursuites judiciaires contre les tabloids. Photo d’illustration.

ROYAUME-UNI - C’est la fin d’un long bras de fer entre le prince Harry et le Daily Mirror. Le duc de Sussex a conclu un accord financier pour mettre fin à ses poursuites à l’encontre du Daily Mirror, a annoncé ce vendredi 9 février son avocat David Sherborne.

Le prince Harry n’est pas épargné par la presse britannique, voici pourquoi

Depuis plusieurs années, le fils de Charles III et Diana accusait l’éditeur du quotidien d’avoir écrit de nombreux articles grâce au piratage de ses boîtes vocales ou de celles son entourage, ainsi qu’à d’autres procédés illicites. Le 15 décembre dernier, iI avait obtenu la condamnation de l’éditeur du Mirror, Mirror Group Newspapers (MGN), à lui verser 140 600 livres (soit environ 164 500 euros) de dommages et intérêts. En cause, 15 articles litigieux publiés entre 1996 et 2009 dans le Daily Mirror, le Sunday Mirror et Sunday People.

Cette condamnation a visiblement convaincu le tabloïd de sceller un accord financier avec le prince Harry, qui conteste 115 autres articles. Selon l’avocat David Sherborne, MGN a accepté de verser une « somme substantielle » au fils cadet du roi Charles et de s’acquitter de tous les frais de justice. David Sherborne a évoqué une première provision de 400 000 livres sterling (468 000 euros).

« Après notre victoire en décembre, le groupe du Mirror a finalement accédé au reste de mes demandes, qui auraient nécessité deux autres procès », a déclaré le prince Harry par la voix de son avocat.

Le prince Harry ne s’arrêtera pas là

« Nous sommes heureux d’être parvenus à cet accord », a réagi MGN, comme le rapporte la BBC. L’arrangement conclu avec le prince « donne à notre entreprise davantage de clarté pour aller de l’avant après les événements qui ont eu lieu il y a de nombreuses années et pour lesquels nous avons présenté nos excuses ».

S’il a obtenu aujourd’hui un accord financier avec le Daily Mirror, le duc de Sussex ne compte pas s’arrêter là. D’autres poursuites similaires sont en cours contre le Daily Mail et The Sun. « Notre mission continue », « je crois au changement positif qu’elle apportera pour nous tous », a commenté Harry dans le communiqué publié par son avocat. « C’est la raison pour laquelle j’ai entamé cela et ce pour quoi je continuerai jusqu’au bout », a ajouté le duc de Sussex.

Exilé aux États-Unis, Harry, 39 ans, éprouve une rancœur tenace envers la presse à scandale, qu’il tient pour responsable de la mort de sa mère Lady Di.

À voir également sur le HuffPost :

Selon le prince Harry, William a reçu « une très grosse somme » dans un accord avec la presse

Le prince Harry n’est pas épargné par la presse britannique, voici pourquoi