Publicité

Élections américaines : Nikki Haley met un terme à sa campagne pour l’investiture républicaine

Nikki Haley, lors d'un meeting à Washington D.C., l'un des deux États qu'elle a remportés face à Donald Trump lors des primaires républicaines.  - Credit:Jasper Colt - USA Today - Sipa
Nikki Haley, lors d'un meeting à Washington D.C., l'un des deux États qu'elle a remportés face à Donald Trump lors des primaires républicaines. - Credit:Jasper Colt - USA Today - Sipa

C'était une quasi-certitude, il ne manque plus que l'officialisation. Nikki Haley a annoncé, ce mercredi 6 mars, « suspendre » sa campagne pour l'investiture républicaine, en vue de la présidentielle de novembre prochain, aux États-Unis. Son entourage l'avait laissé entendre dans plusieurs médias américains, comme le Wall Street Journal. La candidate a confirmé y mettre un terme ce mercredi matin (heure locale) devant ses partisans à Charleston, en Caroline du Sud, rapporte le New York Times. Elle a toutefois clairement refusé de soutenir son rival Donald Trump et a déclaré que le candidat devrait gagner lui-même le soutien de ses électeurs.

L'ancien président, qui devrait être désigné, a réagi en invitant les soutiens de Nikki Haley à rallier « le plus grand mouvement de l'histoire ». De son côté, Joe Biden a déclaré, à propos des soutiens de Nikki Haley : « Je veux être clair : il y a une place pour eux dans ma campagne », précise le New York Times. « Sur les questions fondamentales de la préservation de la démocratie américaine, de la défense de l'État de droit, du traitement mutuel avec décence, dignité et respect, de la préservation de l'Otan et de la résistance aux adversaires de l'Amérique, j'espère et je crois que nous pourrons trouver un terrain d'entente », a ajouté le candidat démocrate.

Retard accumulé

Donald Trump est désormais assuré de représenter le « GOP » (Grand Old Party), et de rejouer le match de 2020 face à Joe Biden. Sauf si ses ennuis [...] Lire la suite