À partir de quand est-on riche ?

Photo d'illustration / Getty images (Getty Images)

Si aucune définition officielle n'est établie, plusieurs rapports analysent le niveau de revenus et de patrimoine des Français.

Qu'est-ce qu'être riche ? La question, philosophique, s'invite souvent au cœur des discussions politiques. S'il existe un seuil de la pauvreté, fixé à 60 % du niveau de vie médian selon l'Insee, soit 1 015 euros par mois, il n'existe pas de définition du seuil de richesse à proprement parler.

Le revenu médian signifie que 50 % des Français gagnent moins que cette somme, et 50 % gagnent davantage. "La richesse peut se définir par les revenus, mais aussi par le patrimoine. Il n'y a pas de détermination d'un seuil de richesse, qui est une notion subjective", rappelle Louis Maurin, cofondateur de l'Observatoire des Inégalités.

Riche à partir de 3 673 euros après impôt pour une personne seule

"Être riche à 25 ans n’a pas la même signification qu’à 45 ans, vivre avec 3 700 euros par mois n’est pas la même chose quand on habite à Paris ou à Charleville-Mézières. Et la richesse n’est pas seulement monétaire : un bon diplôme et un statut d’emploi pérenne constituent aujourd’hui deux éléments qui permettent de se distinguer du reste de la population", poursuit le directeur de l'Observatoire des inégalités dans le rapport de 2022.

Mais différents chiffres disponibles permettent de se faire une idée de ce qu'est être riche en France. Dans son dernier rapport publié le 1er juin 2022, l'Observatoire des Inégalités propose de fixer le seuil de richesse au double du niveau de vie médian, soit 3673 euros par mois pour une personne seule, après impôts. Avec ce critère, la France compte 4,5 millions de riches, soit 7,1 % de la population. Pour un couple sans enfant, on est considéré comme riche à partir de 5511 euros après impôts, et à partir de 7 713 euros pour un couple avec deux enfants. De son côté, l'Insee qualifie d'"aisée" la population qui gagne plus de 1,8 fois le revenu médian.

Qui sont les riches en revenus ?

Dans le portrait robot dressé par l'Observatoire, les riches en revenus, c'est-à-dire qui ont un niveau de vie situé entre le 10 % et le 1 % le plus élevé, ont 57 ans en moyenne, dont une majorité n'ont plus d'enfant à charge, 82 % sont propriétaire de leur logement et 1 6% vivent à Paris ou dans les Hauts-de-Seine.

Mais le revenu n'est pas la seule composante de la richesse. Le patrimoine est l'autre composante de la richesse financière, il se compose du "patrimoine financier, du patrimoine immobilier et du patrimoine professionnel, mais aussi, depuis 2010, des biens durables (voiture, équipement de la maison, des bijoux, des œuvres d’art et autres objets", selon l'Insee.

Riche à partir de 490 000 euros de patrimoine

Pour le patrimoine, l'Observatoire propose de prendre en compte le triple du patrimoine médian, soit plus de 490 000 euros de patrimoine. Avec ce critère, 4,6 millions de ménages, soit 16 % des ménages français, sont considérés comme riches en patrimoine. 1,2 million de ménages possèdent au moins un million d'euros de patrimoine. Selon les derniers chiffres disponibles de l'Insee, datés de 2018, les 5 % des ménages les mieux dotés en patrimoine brut possèdent au minimum 878 900 euros et les 1 % plus de 1,94 million d’euros.

Illustration de cet écart mise en avant par le rapport, Bernard Arnault, patron de LVMH et première fortune française, détient une fortune équivalente à la valeur de tous les logements de Marseille.

Qui sont les riches en patrimoine ?

Dans le portrait robot dressé par l'Observatoire des riches en patrimoine, c'est-à-dire les ménages qui possèdent un patrimoine situé parmi les 10 % les plus élevés, 70 % ont plus de 50 ans, 39 % sont retraités. 68 % des ménages actifs fortunés sont cadres supérieurs, professions libérales, artisans, commerçants ou chefs d’entreprise et 28 % vivent en Ile-de-France.

Un débat sur la définition d'être riche qui avait été relancé durant la campagne présidentielle. En novembre 2021, Éric Zemmour sur France Info affirmait qu'être propriétaire d'un logement qui coûte 1,3 million d’euros, soit “un appartement de 100 m² à Paris, ce n’est pas ce qu’on appelle les riches”. Une phrase lancée pour fustiger l'IFI (Impôt sur la fortune immobilière, qui se déclenche à 1,3 million d’euros de fortune ou 1,9 million si la résidence principale est comprise dans le calcul) et qui a remplacé l'ISF.

Selon les différents chiffres disponibles, posséder comme patrimoine uniquement un appartement d'une valeur de 1,3 million d'euros, sans emprunt en cours, place parmi les 3 % de la population ayant le patrimoine le plus élevé. De quoi se considérer comme riche.

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Marine Le Pen, ne comptez sur personne. Vous n’avez aucun parti et vous serez trahie à la première occasion"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles