Présidentielle en direct : Hollande en tête du premier tour devant Sarkozy

Ce qu'il faut retenir du premier tour et de cette journée électorale :

- Le candidat PS François Hollande termine en tête du premier tour en remportant 27,95% des suffrages devant Nicolas Sarkozy (26,86%), Marine Le Pen (19,06%) et Jean-Luc Mélenchon (10,86%).
- François Hollande déclare qu'il est "le mieux placé pour devenir le prochain président" alors que Nicolas Sarkozy souhaite organiser trois débats entre les deux tours. Marine Le Pen estime quant à elle que "rien ne sera plus jamais comme avant" après le plus gros score réalisé par le Front national aux élections présidentielles.
- Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Philippe Poutou (NPA) et Eva Joly (Europe Ecologie Les Verts) ont tous trois appelé leurs militants à voter François Hollande le 6 mai pour le second tour.
- Le taux d'abstention s'élève à 20% environ, soit un taux de participation de 80%.

22h36 :
après l'Ipsos, deux nouveaux sondages donnent Hollande vainqueur contre Sarkozy au soir du 6 mai. Celui du CSA (56%/44%) et celui de l'Ifop (54,5%/45,5).

22h08 :
un premier sondage Ipsos donne François Hollande gagnant au second tour avec 54% des voix contre 46% pour Nicolas Sarkozy.

22h00 :
lors de son discours, Nicolas Sarkozy a proposé trois débats pendant l'entre-deux tours. Une proposition refusée par le candidat socialiste François Hollande.

21h53-Nicolas Sarkozy :
"Les Français ont fait un acte de civisme. Ils ont fait mentir toutes les prédictions. Les Français ont exprimé un vote de crise, face à ces angoisses et ces souffrances du nouveau monde en train de se dessiner. Ces angoisses, ces souffrances, je les comprends : elles concernent le respect de nos frontières. Le souci de nos compatriotes de préserver notre mode de vie est le souci central de cette élection. Nul n'aura le droit de se dérober. Le moment crucial est venu : celui de la confrontation des projets, et du choix des personnalités".



21h20-François Hollande : "Le premier tour représente une sanction du quinquennat qui s'achève et un désaveu du candidat sortant, dont le discours tout au long de ces derniers mois a fait le jeu de l'extrême droite. Jamais le FN n'avait atteint un tel niveau dans une élection présidentielle, même en 2002, il n'avait pas mobilisé autant de suffrages. (...) Au terme de ce premier tour, je suis le candidat du rassemblement pour le changement. Il doit être le plus large possible : il concerne d'abord les forces de gauche et les écologistes dont je suis le représentant. Je salue Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly qui ont appelé clairement et sans négociation à me soutenir pour le second tour. Je suis aussi le candidat de rassemblement de tous les citoyens attachés à une République enfin exemplaire, de ceux qui veulent que l'intérêt général prenne le dessus sur les privilèges".


21h06-François Bayrou :

"L'inquiétude sur la situation du pays est brûlante. L'extrême droite à 20% en France en 2012, c'est la gravité de la crise étendue devant tous. Notre score est au-dessous de nos attentes. (...). Je vais m'adresser aux deux candidats sélectionnés pour le second tour, écouter leur réponse et je prendrai mes responsabilités".


21h00-Marine Le Pen : "

La vague bleu marine fait ce soir trembler le système. J'ai besoin de vous pour continuer le travail à accomplir et rendre au peuple français sa liberté, sa dignité et sa fierté. Quoiqu'il puisse arriver dans les 15 jours à venir, la bataille de France ne fait que commencer. Rien ne sera plus jamais comme avant. Car à face à tout le système coalisé à coup de mensonges et de faux sondages, nous tous ensemble avons explosé le monopole des deux partis de la banque, de la finance, des multinationales et du renoncement".


20h34-Jean-Luc Mélenchon : "

Notre famille politique, le monde du travail et de ses revendications, je vous appelle à vous retrouver le 6 mai sans rien demander en échange pour battre Sarkozy. Sans traîner les pieds, comme s'il s'agissait de me faire gagner l'élection présidentielle".


20h20-Eva Joly : "Je tiens à remercier avec chaleur le million de Français qui m'ont apporté leurs suffrages et qui ont défendu l'écologie, l'Europe, et la République exemplaire. Le score du FN est une tache indélébile sur les valeurs de notre démocratie, une menace pour la République, un avertissement que chaque responsable politique doit entendre. Je veux dire aux électeurs qui se sont laissés tenter par le vote FN qu'ils se trompent de colère"


20h : 
le candidat du Parti Socialiste François Hollande remporte le premier tour de l’élection présidentielle avec 27,65% des voix devant Nicolas Sarkozy (UMP), qui obtient 26,56% des voix. Les deux candidats s’affronteront donc le 6 mai prochain pour le deuxième tour. La troisième place revient à la candidate du Front national Marine Le Pen qui obtient 19,73%, devant Jean-Luc Mélenchon 10,64%. Avec Ispos



18h31 :

l'Ipsos annonce un taux de participation au premier tour de 80,3%.

18h00 :
le dépouillement commence. En effet, 70% des communes voient désormais leurs bureaux de vote fermer progressivement. Mais un arrêté préfectoral peut-être pris pour retarder les clôtures. Dans certaines grandes villes, les bureaux fermeront à 19h, alors qu'à Paris et en Île-de-France la clôture sera effective à 20h.

17h00 :
selon les estimations du ministère de l'Intérieur à 17h, le taux de participation est de 70,59%. Ces chiffres sont légèrement en baisse puisqu'en 2007, à la même heure, la participation s'élevait à 73,63%. Par ailleurs, l'institut de sondage Ifop estime que la participation atteindra 80% à 20h, soit une abstention d'environ 20%.

16h07
: revivez en images la matinée des dix candidats à l'élection présidentielle qui se sont succédés dans leurs bureaux de vote respectifs, de François Bayrou, qui était le premier à voter, à Nicolas Sarkozy, le dernier à avoir déposé son bulletin dans l'urne.

13h02 : 
A Paris le taux de participation s'élève à 21,68% à la mi-journée, légèrement meilleur que celui de 2007.

12h05 :
Selon les premières estimations du ministère de l'Intérieur, la participation au premier tour s'élève à 28,29%. C'est moins qu'en 2007 mais c'est plus qu'en 2002. Cette estimation repose uniquement sur la participation en métropole, elle n'inclut pas les électeurs d'outre-mer et les Français qui résident à l'étranger. Lors des élections présidentielles précédentes, le taux de participation estimé à la même heure était de 31,21% en 2007 et beaucoup plus faible en 2002 : 21,41%.


11h43 :
comme un symbole, c'est l'actuel président de la République Nicolas Sarkozy qui est arrivé le dernier pour voter. Accompagné de sa femme Carla Bruni-Sarkozy, le président-candidat s'est rendu dans le XVI arrondissement de Paris au Lycée Jean de la Fontaine.



11h37

: Eva Joly, candidate Europe-Ecologie les Verts a voté dans le XIV arrondissement de Paris. Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) a également voté, à Vaux-en-Velin dans le Rhônes.


11h18 : quasiment au même moment, Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) déposent le petit bulletin de vote dans l'urne avant d'apposer leurs signatures sur les listes électorales. Le premier dans le XXe arrondissement de Paris, le second dans son fief de Yerres, dans l'Essonne.



11h00 :

dans son fief de Hénin-Beaumont (Nord), la présidente du Front national Marine Le Pen, esquissant un large sourire, a voté après être sorti de l'isoloir devant de très nombreux journalistes et caméras.  A noter qu'elle n'a pas pris les bulletins de Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, Nicolas Sarkozy et François Hollande.



10h23 :

candidat NPA à la présidentielle, Philippe Poutou a voté dans son bureau de vote à Bordeaux.



10h15 :

et de trois ! Dans le bureau de vote de Tulle, en Corrèze, c'est François Hollande (PS) qui a désormais voté, accompagné de Valérie Trierweiler.



9h59 :

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) est le deuxième candidat à avoir voté. Il est arrivé dans son bureau de vote situé dans le Xe arrondissement de Paris et a déposé sa petite enveloppe dans l'urne.

8h49
: François Bayrou (MoDem) est le premier candidat à avoir voté ce dimanche, depuis Pau, son fief des Pyrénnées Atlantiques.

8h00
: les 85 000 bureaux de vote ont désormais ouvert ce dimanche en métropole pour le premier tour de l'élection présidentielle, à l'issue duquel deux candidats seront désignés par les électeurs pour s'affronter au deuxième tour le 6 mai prochain. Au total, ce sont 44,5 millions d'électeurs qui sont appelés à se rendre aux urnes. Les Français résidants en outre-mer ou à l'étranger ont déjà pu voter depuis samedi midi, pour tenir compte du décalage horaire. C'est la dixième élection sous la Ve République.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles