Publicité

Premiers dégâts et chaos sur l'île Maurice, à l'approche du cyclone Belal

Voitures emportées par les eaux, bâtiments inondés, front de mer submergé par les vagues : l'île Maurice a connu de premiers dégâts lundi 15 janvier 2024 à l'approche du cyclone Belal, qui représente une "menace", ont averti les services météorologiques locaux.

"Belal s'approche dangereusement de Maurice et il représente une menace pour l'île", ont affirmé les services météorologiques (MMS) dans un communiqué, soulignant que le cyclone "passera à son point le plus rapproché, soit environ 70 km au sud de l'île, tôt demain matin" (mardi).

Chaos et dégâts

Mais les fortes pluies qui se sont abattues lundi matin ont pris par surprise la population de cette île de près de 1,3 million d'habitants, causant chaos et dégâts, a constaté un correspondant de l'AFP.

Après un communiqué du gouvernement, de nombreux salariés et fonctionnaires ont quitté leur travail à la mi-journée, mais se sont retrouvés pris au piège dans des rues inondées. Dans la capitale Port-Louis, des voitures ont été bloquées, avec de l'eau jusqu'au capot, parfois même emportées par le courant, selon des images diffusées par des médias locaux.

"Quand le gouvernement a fermé les bureaux aujourd'hui à 12H30 (08H30 GMT, ndlr), ça a créé une grosse panique. Beaucoup n'ont pas retrouvé leur voiture. (...) Ma voiture a été emportée sur plus de 500 mètres", a déclaré à l'AFP Rouben, un employé de banque de 50 ans. "C'est grave. C'est la première fois de ma vie que je vois ça", a-t-il ajouté.

D'autres images montraient de puissantes vagues submergeant le front de mer de la capitale, ainsi que des bâtiments inondés avec des meubles flottant dans l'eau.

"Des pluies torrentielles" et des rafales de vent

L'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam a annoncé sa fermeture "à partir de 16H30 (heure locale, 12H30 GMT) jusqu'à nouvel ordre". Les établissements scolaires resteront fermés mardi, a également annoncé le ministre de l'Education.

Dans les prochaines heures, "des pluies torrentielles" et des rafales de vent pouvant atteindre 110 km/h sont attendues, ont indiqué les services météorologiques.

Ils [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi