Une première liste du Goncourt sans Virginie Despentes mais avec Monica Sabolo

C'est une demi-surprise pour les habitués des prix littéraires. Malgré le fait que «Cher connard» caracole en tête des ventes des romans de la rentrée, Virginie Despentes ne figure pas dans la première liste du prix Goncourt que vient de dévoiler l'Académie. Ancienne membre du jury, elle l'avait quitté en 2020 pour se donner le temps d'écrire. «Le livre des sœurs» d'Amélie Nothomb, autre gros succès de la rentrée, ne figure pas non plus parmi les livres retenus. En revanche, on y retrouve l'un des chouchous des critiques : «La vie clandestine» de Monica Sabolo aux éditions Gallimard. «Il n'a pas été évoqué parce que, pour nous, c'est une évidence: Virginie Despentes ne peut pas concourir» a expliqué Didier Decoin, président de l'académie Goncourt depuis janvier 2020. «Sur le plan éthique, c'était irrecevable. Et cela ne veut pas du tout dire que nous n'avons pas aimé le livre de Virginie, au contraire...». Les délibérations restent très opaques, mais Pierre Assouline, critique, jour