Publicité

Pour la première fois, un singe cloné atteint l'âge adulte

Une technique prometteuse. Il y a deux ans, des scientifiques de l'Académie chinoise des sciences (CAS), basée à Shanghai, avaient réussi à cloner un macaque rhésus en retravaillant la technique qui avait donné naissance à la brebis Dolly en 1996. Dans une étude publiée ce mardi 16 janvier dans Nature Communications, les experts annoncent que le singe a soufflé sa deuxième bougie. Une grande première, puisque les primates sont des animaux particulièrement difficiles à cloner. Après des années d’échecs, les scientifiques ont eu recours à une technique utilisant le placenta d'embryons produits par une technique de fécondation in vitro, qui pourrait permettre la création de singes rhésus identiques à des fins de recherche médicale. "Nous pourrions produire un grand nombre de singes génétiquement uniformes qui pourraient être utilisés pour des tests d'efficacité des médicaments", indique Mu-Ming Poo, directeur de l'Institut des neurosciences de l'Académie chinoise des sciences à Shanghai.

Encore aujourd’hui, la technique de clonage standard, plus communément appelée transfert de noyau de cellule somatique (SCNT), est caractérisée par des taux de naissance et de survie extrêmement faibles pour les embryons clonés. En effet, lorsque les scientifiques ont tenté de cloner des singes à longue queue, en 2018, ils ont réussi à créer 109 embryons. Cependant, seuls deux d’entre eux ont survécu à la naissance. Marqués par cet échec, les chercheurs ont alors tenté de comprendre ce qui n’avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’ADN des ours polaires utilisé pour mieux les connaître
Si le chien remue la queue, c'est peut-être à cause des humains
Combien de temps faut-il pour que deux chats s'acceptent ?
Voici les différentes méthodes pour connaître l'âge d'un chat
Ce serpent a un horrible stratagème pour attirer ses proies