Pratique. Volontariat international en entreprise (VIE) : toutes les infos utiles

Courrier Expat (Paris)
·1 min de lecture

En pleine pandémie, il peut s’avérer difficile de trouver un poste. Pour les jeunes qui ont du mal à décrocher leur premier emploi, il peut être intéressant d’envisager le volontariat international en entreprise (VIE). Même si le Covid-19 freine les départs, il n’est pas totalement impossible de partir à l’étranger. Et le VIE a de nombreux avantages, aussi bien pour le volontaire que pour l’entreprise. Explications.

Petit rappel : un VIE, qu’est-ce que c’est ?

Réservé aux jeunes ressortissants de l’Espace économique européen (EEE) de 18 à 28 ans, le VIE est une mission réalisée à l’étranger pour le compte d’une entreprise française. Connu pour être l’une des meilleures voies pour se faire une première expérience à l’étranger, il permet à environ 92 % des jeunes d’être embauchés en fin de mission, selon Business France. Actuellement, on compte plus de 8 596 VIE en poste, 135 pays ouverts à accueillir des Français pour ce genre de missions, et 2 088 recruteurs. Les secteurs ? Selon Laura Gibelin, campus manager chez Business France, interviewée par Courrier Expat lors du Forum Expat, cela peut être très varié : de la communication à la mécanique en passant par la boulangerie, tout est possible ! D’après elle, la moyenne d’âge est de 26 ans, la durée moyenne de dix-huit mois et demi, et les destinations qui accueillent le plus de VIE sont la Belgique, les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, l’Espagne ou encore Singapour.

Un VIE représente une vraie chance pour les jeunes, comme ont pu en témoigner Adrien, Charlotte et

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :