Pratique. Jobs à l’étranger, déclaration de revenus, aide financière aux PVTistes

Courrier Expat (Paris)
1 / 2

Pratique. Covid-19 : élections, rapatriement, Sécurité sociale

1. De nouveaux jobs à l’étranger pour les jeunes

Selon une enquête menée par le Club Teli, une association qui recense des postes à pourvoir pour les jeunes à l’étranger (emplois, stages, bénévolats, au pair…), les employeurs potentiels attendent fin mai-début juin pour prendre leurs décisions de recrutement. “Les recrutements ont été coupés net en mars, pointe l’étude. Un grand nombre des recruteurs invitent les candidats à fournir leurs propres dates de disponibilités, notamment pour les stages et les emplois saisonniers, car ils sont souvent dans l’incapacité de fournir des dates précises de recrutement.” Selon le Club Teli, les employeurs ont régulièrement rappelé durant l’enquête qu’ils accorderont une priorité aux candidatures déjà reçues.

2. Quatorzaine pour pénétrer sur le territoire français

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé samedi 2 mai la prolongation de deux mois de l’état d’urgence sanitaire. Alors que la France a lancé le déconfinement le 11 mai, l’état d’urgence sera prolongé jusqu’au 24 juillet prochain sur tout le territoire (métropole et territoires d’outre-mer). Ce projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire prévoit une quatorzaine obligatoire pour toute personne arrivant en France. “Cette quatorzaine sera organisée avec les moyens de l’État”, a précisé le ministre. Alors que le texte initial ne prévoyait pas de distinction entre les pays de provenance des ressortissants français, la présidence de la République a annoncé dimanche 3 mai que la France n’imposera pas de quarantaine à “toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l’UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni”. Lors des discussions au Sénat, lundi 4 mai, sur ce projet de loi, Olivier Véran n’a pas exclu d’apporter des restrictions “si la

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international