Prague expulse 18 diplomates russes dans l'enquête sur l'explosion de Vrbetice

·1 min de lecture
PRAGUE EXPULSE 18 DIPLOMATES RUSSES DANS L'ENQUÊTE SUR L'EXPLOSION DE VRBETICE

PRAGUE (Reuters) - La république tchèque a entrepris d'expulser 18 diplomates russes, soupçonnant les services secrets russes d'avoir joué un rôle dans l'explosion d'un dépôt de munitions en 2014, ont annoncé samedi à la télévision le Premier ministre tchèque Andrej Babisand et le ministre des Affaires étrangères du pays.

Une source diplomatique citée par Interfax a laissé entendre que ces expulsions pourraient conduire Moscou à fermer l'ambassade tchèque dans la capitale russe. Un parlementaire russe, cité également par l'agence de presse russe, a qualifié les affirmations tchèques d'absurdes.

Plusieurs explosions avaient secoué fin 2014 le dépôt de munitions de Vrbetice, à 330 km au sud-est de Prague, tuant deux salariés d'une entreprise privée louant le dépôt à une organisation militaire publique tchèque.

La police tchèque a annoncé par ailleurs samedi rechercher deux hommes porteurs de différents passeports, dont des passeports russes aux noms d'Alexander Petrov et Ruslan Boshirov.

Ces identités ont été utilisées par deux officiers des services secrets militaires russes inculpés par la justice britannique de tentative de meurtre contre l'espion russe Sergei Skripal sur le sol britannique. Les deux hommes et Moscou nient toute implication.

L'empoisonnement de Sergei Skripal et de sa fille Yulia avait entraîné la plus massive vague d'expulsions diplomatiques entre la Russie et l'occident depuis la Guerre froide.

(Jan Lopatka, avec Polina Devitt à Moscou, Gilles Guillaume pour la version française)