Présidentielle : comment fonctionne le parrainage des candidats ?

·1 min de lecture
Plus de 40 000 élus peuvent présenter un candidat à l'élection présidentielle (photo d'illustration).
Plus de 40 000 élus peuvent présenter un candidat à l'élection présidentielle (photo d'illustration).

C'est la face cachée de l'élection présidentielle. Quand tous les candidats battent campagne à grand bruit, à coups de meetings ou de propositions chocs dans les médias, leurs équipes s'activent dans l'ombre pour recueillir les parrainages de parlementaires et d'élus locaux. Pour se présenter à l'élection suprême, il faut en réunir au moins 500. Ce système a été instauré pour éviter la multiplication des candidatures. Jusqu'à l'élection de 1974, il n'en fallait d'ailleurs que 100.

Députés, sénateurs, élus régionaux et départementaux, maires, élus de certaines collectivités territoriales, comme la métropole de Lyon ou le Conseil de Paris…, plus de 40 000 élus peuvent donner leur signature. Les parrainages pour un candidat doivent être issus de 30 départements différents et un même département ne peut pas fournir plus de 10 % de ses parrainages.

À LIRE AUSSIMacron en opération séduction auprès des maires

Des candidats présentés à leur insu

La procédure, placée sous le contrôle du Conseil constitutionnel, est très codifiée. Officiellement, les parrainages sont d'ailleurs des « présentations » : ce sont les élus qui présentent, de leur propre initiative, des candidats à l'élection. Dans la pratique, ils sont souvent sollicités par les intéressés pour le faire. Si, sur le terrain, les équipes des candidats s'activent des mois avant le scrutin, les parrainages ne peuvent être envoyés qu'à partir de la publication du décret de convocation des électeurs, publié ce jeu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles