Vote des grands électeurs, Congrès: les prochaines étapes avant l'investiture de Joe Biden

Hugues Garnier
·3 min de lecture

À la différence d'une élection présidentielle en France où la passation de pouvoirs se fait dans les jours qui suivent l'échéance électorale, il faut plus de deux mois aux Etats-Unis entre l'annonce du vainqueur et son entrée en fonction.

Président élu... ou presque. Si Joe Biden a remporté la présidentielle américaine, il ne sera officiellement déclaré vainqueur que lors du rassemblement du collège électoral réunissant les grands électeurs.

• Le dépouillement continue

Après l'Election Day du 3 novembre et l'annonce de la victoire du candidat démocrate, il reste encore des votes à compter. Tous les bulletins n'ont pas encore été dépouillés mais le nombre restant ne permet pas de changer la donne de l'élection.

Reste que plus de 158 millions d'Américains ont voté cette année selon le site ElectionsProject et que certains Etats peuvent recevoir des bulletins de vote par correspondance longtemps après. Dans l'Etat de Washington, ils y sont même acceptés jusqu'au 23 novembre, à condition d'avoir été envoyé avant ou le jour même de l'élection.

• Les résultats définitifs attendus pour le 8 décembre

Environ une semaine après la journée électorale, les gouverneurs de chaque Etat commencent à certifier un à un les résultats électoraux. La plupart des Etats se prononcent vers la fin novembre mais les résultats peuvent être certifiés plus tard en Californie, jusqu'au 8 décembre, en raison de la très forte population présente au sein de cet Etat. Ils disposent de plus de temps en cas de résultats très serrés et si un recomptage des voix est nécessaire dans un Etat.

Tous les votes doivent avoir été dépouillés et recomptés en cas de recours et si la justice l'ordonne d'ici le 8 décembre. Chaque Etat doit alors produire un certificat validant le vainqueur et le nombre de voix que chaque candidat a recueilli.

• Le vote des grands électeurs le 14 décembre

Vient alors le vote des grands électeurs. Celui-ci a lieu le lundi suivant le deuxième mercredi de décembre. Cette fois-ci, c'est le 14 décembre 2020. Les grands électeurs doivent alors se réunir en collège électoral dans leurs Etats respectifs et voter pour le président des Etats-Unis. Une formalité.

Le vote de chaque grand électeur doit alors être transmis dans les neuf jours qui suivent, soit jusqu'au 23 décembre, au Sénat à Washington D.C. Pour rappel, un candidat doit recueillir au moins 270 voix de grands électeurs pour remporter l'élection présidentielle. Joe Biden en dispose à ce stade de 279 selon les estimations de la chaîne américaine CNN.

• Le président nommé par le Congrès le 6 janvier

Une date vient s'ajouter cette année: celle du 5 janvier. Ni les démocrates ni les républicains ne disposent de la majorité au Sénat, or le Congrès tout entier doit recompter les voix des grands électeurs. Ce sera à la Géorgie de les départager avec l'élection de deux sénateurs qui rejoindront aussitôt la chambre haute.

Le Sénat et la Chambre des représentants se retrouvent enfin le 6 janvier pour un dernier décompte et les résultats doivent être donnés par le vice-président, en l'occurence ici Mike Pence, qui annonce officiellement le nom du prochain président des Etats-Unis.

L'investiture officielle du président le 20 janvier

Le 20 janvier se déroule l'Inauguration Day, le jour de l'investiture officielle du nouveau président qui a lieu au Capitole à Washington et durant laquelle le nouveau président et la nouvelle vice-présidente prêtent serment avant de prendre ses fonctions.

Jusqu'à cette date, Joe Biden ne disposera d'aucun pouvoir prévu par la Constitution américaine. Il a néanmoins annoncé avoir d'ores et déjà créer un groupe de travail pour mettre au point un plan pour lutter contre l'une des priorités de son mandat: la pandémie de coronavirus.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :