Présidentielle américaine: le point sur les six États où les résultats sont toujours attendus

Hugues Garnier
·4 min de lecture
Des manifestants déguisés en boîte aux lettres défendant le vote par correspondance à Philadelphie le 7 novembre 2020. - Bryan R. Smith
Des manifestants déguisés en boîte aux lettres défendant le vote par correspondance à Philadelphie le 7 novembre 2020. - Bryan R. Smith

Les heures passent et se ressemblent aux États-Unis. Les Américains attendent depuis mardi soir le nom du vainqueur de la présidentielle américaine. Une élection dont l'issue se fait attendre mais qui laisse présager la victoire de Joe Biden si les dernières tendances se confirment, ce dernier ayant déjà commencer à endosser le costume de président élu, sans pour autant revendiquer clairement la victoire.

Le candidat démocrate est parvenu vendredi à passer en tête en Géorgie et en Pennsylvanie, deux Etats qui ne doivent pas échapper à Donald Trump s'il veut espérer rempiler pour quatre années supplémentaires à la Maison Blanche.

Toujours six États en attente de leurs résultats finaux

Ce samedi 7 novembre, à 10h30 du matin, 23 États ont à ce stade été attribués au président américain contre 22 à son adversaire démocrate. Joe Biden l'emporte néanmoins sur le vote populaire avec 74.391.033 voix, soit 50,5% des suffrages exprimés contre 70.206.299 pour Donald Trump, soit 47,7% des suffrages exprimés.

Mais cette donnée n'importe pas dans le résultat final: pour être élu, il faut que l'un des candidats atteigne le chiffre clé des 270 grands électeurs. Joe Biden affiche toujours 253 grands électeurs tandis que Donald Trump en compte 213, selon le décompte de CNN.

La Pennsylvanie, l'Etat-clé parmi les Etats-clés

Tous les Américains ont les yeux sont rivés vers l'Est du pays, et plus précisément en Pennsylvanie. L'Etat a basculé vendredi après-midi en faveur de Joe Biden grâce au vote par correspondance. Après le dépouillement de 96% des bulletins, le candidat démocrate affiche près de 29.000 voix d'avance sur Donald Trump.

Mais aucun média américain n'a encore attribué la victoire à Joe Biden dans cet Etat qui compte 20 grands électeurs. Si Biden remporte la Pennsylvanie il remporte l'élection, Trump n'a donc pas le droit à l'erreur.

Des résultats toujours serrés en Géorgie et en Arizona

Les démocrates pourraient aussi créer la surprise dans deux États remportés en 2016 par Donald Trump. D'abord en Géorgie où le président était devant, jusqu'à vendredi. Joe Biden est en effet parvenu à passer en tête avec seulement 7248 voix d'avance sur Donald Trump. Une marge très mince dans cet État qui compte 16 grands électeurs et où 99% des bulletins ont été dépouillés et qui a d'ores et déjà annoncé un recomptage des voix pour départager les deux candidats.

En Arizona, l'écart semble se resserrer entre Trump et Biden. Si l'agence américaine Associated Press et Fox News ont annoncé la victoire de l'ancien vice-président de Barack Obama dans cet État, ce n'est pas le cas de CNN. Sur 95% de bulletins dépouillés, Joe Biden mène avec 1.604.067 voix, mais Donald Trump semble rattraper son retard puisque moins de 30.000 voix le séparent de son adversaire.

Le Nevada, qui compte six grands électeurs, semble donner Joe Biden favori avec 49,8% des voix contre 48% pour Donald Trump. Si le candidat démocrate ne mène que que d'environ 22.000 voix, l'écart se creuse de jours en jours entre les deux prétendants à la Maison Blanche, au grand dam de Donald Trump.

Moins de suspense en Caroline du Nord et en Alaska

Bien que dotée de 15 grands électeurs, la Caroline du Nord attire moins l'attention que les autres Etats cités. Donald Trump est crédité de 50% des votes, Joe Biden de 48,6%. Le locataire de la Maison Blanche devrait en toute logique l'emporter puisque disposant d'environ 76.000 voix d'avance sur 98% des bulletins dépouillés.

Enfin en Alaska, où le dépouillement y est bien plus lent en raison de la très faible densité de la population américaine dans cet État, Donald Trump est en passe de rafler les trois grands électeurs. Après le dépouillement de seulement 47% des bulletins, le président américain obtient 62,9% des voix contre 33% pour Joe Biden.

Qu'importe pour le candidat démocrate qui est loin d'avoir besoin de l'emporter dans bastion républicain pour espérer la victoire, à la différence de Donald Trump pour qui chaque Etat compte désormais.

Article original publié sur BFMTV.com