Publicité

Présidentielle américaine : Nikki Haley, seule face à Trump, perd un soutien de taille

Nikki Haley, ici le 22 janvier 2024, vient de perdre l’un de ses plus importants soutien dans la course à la primaire républicaine face à Donald Trump.
Bloomberg / Bloomberg via Getty Images Nikki Haley, ici le 22 janvier 2024, vient de perdre l’un de ses plus importants soutien dans la course à la primaire républicaine face à Donald Trump.

ÉTATS-UNIS - Cette fois, c’est bien le début de la fin pour Nikki Haley. L’ex-ambassadrice à l’ONU et candidate aux primaires républicaines face à Donald Trump a perdu ce dimanche 25 février l’un de ses plus importants donateurs. Déjà en très grosse difficulté face à l’ancien président, elle va bientôt être forcée d’abandonner la course faute de financements (entre autres raisons).

Élection présidentielle américaine : Nikki Haley persiste face à Donald Trump, et il y a plusieurs raisons

Dans un communiqué adressé au site américain Politico, le groupe Americans For Prosperity (AFP) fondé par les célèbres milliardaires frères Koch a annoncé suspendre ses donations destinées à Nikki Haley, au lendemain d’une nouvelle cuisante défaite à la primaire de Caroline du Sud.

La présidente du réseau Emily Seidel a expliqué qu’AFP allait se concentrer sur des candidats en campagne pour le Sénat et la Chambre des Représentants, dont l’élection aura lieu le même jour que celle de la présidentielle le 5 novembre prochain.

Anti-Trump et anti-démocrates

« (Nikki Haley) a été claire : elle veut continuer à se battre et nous soutenons totalement cet effort. Mais au vu des primaires des prochaines semaines, nous estimons qu’aucun groupe extérieur ne peut réussir à faire une différence et lui permettre de trouver un chemin vers la victoire », constate AFP, qui défend les idées libertariennes de Charles Koch (et de son frère David, décédé en 2019).

Comme le précise le New York Times, le groupe avait dépensé des dizaines de millions de dollars pour convaincre les électeurs de ne pas voter Donald Trump, via des publicités ou du porte-à-porte. Mais après sa défaite dans le New Hampshire en janvier, deuxième primaire après celle de l’Iowa, AFP avait déjà réduit les dépenses.

Dans son communiqué, le groupe exprime ses craintes pour la suite du processus électoral. « Si Donald Trump est sur le ticket républicain, nous risquons fortement de nous retrouver avec un parti démocrate dominé par la gauche progressiste », s’inquiète Emily Seidel, donnant peut de chance à l’ex-président face à Joe Biden en novembre. Car à ne pas se tromper, Charles Koch est au moins aussi anti-Trump qu’anti-démocrates.

« Nous avons un pays à sauver », persiste Haley

Nikki Haley et sa campagne ont réagi à la perte de ce généreux donateur dans un communiqué obtenu par le New York Times : « Nous les remercions immensément pour leur aide dans cette course. Notre combat continue, et avec plus d’un million de dollars venant de conservateurs en seulement 24 heures, nous avons largement de quoi tenir. Nous avons un pays à sauver. »

En réalité, la situation commence à devenir critique pour l’ex-gouverneure de Caroline du Sud. Si elle ne cesse de répéter qu’elle va continuer au moins jusqu’au 5 mars, jour du Super Tuesday où 16 États vont voter en même temps, force est de constater que ses chances de remporter l’investiture républicaine face à Donald Trump sont nulles. Si elle pouvait continuer, c’était notamment grâce à l’argent des donateurs. Sans les frères Koch, cela devient presque impossible.

Furieusement contre le retour de Trump à la Maison Blanche, le groupe des frères Koch avait misé en novembre sur Nikki Haley, qui prenait son envol face à un autre rival, Ron DeSantis. Mais les millions de dollars n’auront pas suffi à renverser le magnat de l’immobilier, qui bénéficie d’une base extrêmement fidèle malgré ses inculpations et déclarations toujours plus délirantes.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Donald Trump réagit à la mort d’Alexeï Navalny en Russie en se comparant à lui

Mort d’Alexeï Navalny : pour Joe Biden, Donald Trump « n’a pas de courage »