Présidentielle américaine: Dwayne Johnson, Taylor Swift, 50 Cent... pour qui roulent les célébrités

Magali Rangin
·5 min de lecture
L'acteur Dwayne Johnson et le rappeur 50 Cent. - AFP - Montage BFMTV.com
L'acteur Dwayne Johnson et le rappeur 50 Cent. - AFP - Montage BFMTV.com

Les uns lèvent des fonds, d'autres offrent des pizzas aux votants. D'autres encore se déshabillent pour expliquer aux Américains comment voter par correspondace... Alors que les Etats-Unis ont déjà commencé à voter pour élire leur prochain président, chanteurs et acteurs se mobilisent pour leur champion, Joe Biden ou Donald Trump. A moins de 15 jours du dénouement, petit récapitulatif des principaux soutiens des deux candidats.

Ils soutiennent Joe Biden

Ariana Grande, ex-soutien de Bernie Sanders, n'a cessé d'encourager les Américains de son Etat d'origine, la Floride, à aller voter, rappelant que cet Etat avait "le potentiel pour faire basculer l'élection". Elle a même offert des pizzas, aux votants de Floride, qui faisaient la queue pour se rendre aux urnes.

Plusieurs "gros bras" de Hollywood ont aussi affiché leur soutien au démocrate Joe Biden et à sa colistière, Kamala Harris. Des acteurs des Avengers, comme Chris Evans, Don Cheadle ou Scarlett Johansson, ont ainsi participé à un quiz virtuel, avec les réalisateurs des derniers films de la franchise, les frères Russo, afin de lever des fonds pour le candidat démocrate.

Dwayne Johnson, récemment désigné comme l'Américain le plus suivi sur Instagram, avec 200 millions d'abonnés, a lui aussi décidé de s'impliquer dans la campagne, s'engageant pour la première fois en faveur d'un candidat. D'autres stars très influentes, ou du moins très suivies sur les réseaux sociaux, telles que Taylor Swift, qui a appelé à voter pour "chasser" Donald Trump du pouvoir, ou Cardi B, roulent pour les démocrates.

D'autres personnalités moins jeunes, mais tout aussi engagées, en ont fait de même, comme Madonna, Tom Hanks et George Clooney. Les acteurs Chris Rock et Mark Ruffalo, les humoristes Sarah Silverman et Amy Schumer ou encore Sacha Baron Cohen dans la peau de Borat se sont carrément déshabillés pour attirer l'attention des internautes sur leur message: comment s'y prendre pour voter, et suivre scrupuleusement les instructions pour que son vote ne soit pas annulé.

Le réalisateur Mel Brooks, a, lui, à l'âge de 94 ans, réalisé sa première vidéo politique, comme l'explique son fils Max, qui a diffusé la séquence sur Twitter. Il y évoque le coronavirus, qui l'empêche de voir son fils et son petit-fils. "Et Donald Trump ne fait rien du tout contre cela", lance-t-il.

Les Beastie Boys ont eux, très exceptionnellement accordé l'autorisation à Joe Biden d'utiliser leur célèbre titre Sabotage pour une vidéo de campagne.

Pour Snoop Dogg aussi, c'est une première. "Je n'ai jamais voté avant", a ainsi déclaré le rappeur de 49 ans dans un tweet. "Il est temps de reprendre NOTRE pouvoir. Voter est la première étape", explique-t-il en marge d'un tuto vidéo pour expliquer comment s'inscrire sur les listes électorales.

Ils roulent pour Trump

Les supporters de Donald Trump ont longtemps eu du mal à recruter des soutiens parmi le showbiz américain, surtout à Hollywood. L'acteur Jon Voight, le père d'Angelina Jolie, est l'un des rares acteurs à afficher son soutien au président. Chez les musiciens, plusieurs voix se sont récemment élevées en faveur de Donald Trump, pour des raisons différentes. Il y a eu John Lydon, plus connu sous le nom de Jonnhy Rotten. L'ex-punk leader des Sex Pistols, qui a adopté la nationalité américaine, est un déçu des démocrates, qu'il soutenait auparavant.

Curtis James Jackson III, plus connu sous le nom de 50 Cent, veut lui voter Trump, par peur du programme de Biden. C'est du moins ce qu'il a tweeté, lançant "je ne veux pas devenir 20 cent", inquiet d'une mesure du candidat démocrate sur le taux d'imposition des plus riches.

Un autre rappeur, le très tatoué Tekashi 6ix9ine a déclaré dans une interview au New York Times, qu'il voterait Trump s'il le peut. Quant à Kid Rock, il a chanté All Summer long lors d'un meeting de Trump, en septembre dernier.

La famille Baldwin, à l'image de nombreuses familles américaines, est profondément divisée. D'un côté, Alec Baldwin, l'aîné, se paie tous les samedi soirs dans le Saturday Night Live le président Trump qu'il déteste cordialement et qui le lui rend bien. "Alec Baldwin, dont la carrière médiocre agonisait, a été sauvée par cette très mauvaise imitation de moi à Saturday Night Live", a ainsi tweeté Trump en 2018.

De l'autre, Stephen Baldwin, qui participé en 2008, à The Celebrity Apprentice, l'émission de Trump, est un fervent soutien du président.

Et pendant ce temps, Hailey Bieber, fille de Stephen Baldwin, pose sur Instagram en t-shirt pro-Biden. "C'est une situation très douloureuse pour moi, a déclaré la jeune femme en 2018. J'aime mon père, c'est un père génial, mais nous sommes en profond désaccord sur l'élection. On n'en parle pas. Ca ne vaut pas le coup de se disputer."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

La politique a aussi créé des dissensions au sein des groupes comme les Beach Boys. Tandis que Mike Love, le chanteur originel du groupe qui détient les droits pour donner ses concerts sous le nom des Beach Boys, a décidé se produire pour lever des fonds pour Trump. Provoquant la colère de Brian Wilson et Al Jardine.

Plus de 50 millions d'Américains ont déjà voté par anticipation - 35 millions par correspondance et plus de 15 millions en personne - selon le comptage vendredi 23 octobre, du US Elections Project. Et si les sondages donnent Joe Biden gagnant, rien n'est encore joué.

Article original publié sur BFMTV.com