Présidentielle américaine : Donald Trump continue de faire campagne, malgré une défaite au goût amer

·1 min de lecture

Entre le début de sa partie de golf sur son green de Virginie et son arrivée par hélicoptère à Camp David, la résidence présidentielle en Pennsylvanie, ­Donald Trump a trouvé le temps de poster quelques tweets rageurs. Quelques messages ­consacrés au "vol" de l'élection par son adversaire démocrate, deux autres sur l'assassinat en Iran du chef du programme nucléaire clandestin et un retweet d'une vidéo des plus étranges. Il s'agit d'un montage d'un extrait de documentaire animalier de la BBC sur lequel a été plaqué un extrait sonore d'une réplique fameuse du film Poolhall Junkies de 2002, interprété notamment par ­Christopher ­Walken.

Les images montrent un lion solitaire en pleine savane se faisant encercler petit à petit par une vingtaine de hyènes et de chacals avec l'intention très visible de le tuer pour se partager sa dépouille. La voix de l'acteur semble commenter l'action : "Les chacals et les hyènes s'approchent, aboient, grognent et se moquent de lui en dévorant ce qui appartient à son domaine… Jusqu'à ce que le lion finisse par se relever, les massacre tous et reprenne ce qui est à lui. Parce que, de temps en temps, il faut bien que le lion finisse par faire comprendre aux chacals qui il est." ­Donald Trump a juste ajouté : "C'est tellement vrai!" Autodérision ou traduction brutale de ce qu'il se passe dans la tête d'un homme qui n'a jamais accepté d'être un "looser", un perdant ?


Lire la suite sur LeJDD