Présidentielle 2027 : Bayrou invoque Lula pour justifier son ambition

Présidentielle 2027 : Bayrou a une référence surprenante pour avancer son ambition (ici le 10 octobre 2022)
LUDOVIC MARIN / AFP Présidentielle 2027 : Bayrou a une référence surprenante pour avancer son ambition (ici le 10 octobre 2022)

POLITIQUE - Luiz Inácio -François- da Silva. Le président du MoDem, François Bayrou, n’a pas caché lorgner la future élection présidentielle, ce dimanche 15 janvier. Et pour cela, il a convoqué l’exemple du président Lula (Luiz Inácio Lula da Silva) élu au Brésil à 77 ans, pour dissiper d’éventuels doutes sur son âge. En 2027, le centriste aura alors 76 ans.

Interrogé sur ses ambitions politiques, sur BFMTV, celui qui est actuellement maire de Pau et Haut-commissaire au Plan a expliqué ne rien s’interdire pour la suite, comme vous pouvez le voir ci-dessous. « S’il y a un seul responsable politique qui ne pense pas à l’élection majeure, on se demande ce qu’il fait dans cet engagement », a-t-il avancé, au cours d’une séquence qui permet à l’invité de choisir ses questions sur la base d’une photo. Et d’ajouter, en montrant un cliché de l’Élysée : « C’est là que tout se joue. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

S’il confirme que ce n’est « pas une obsession de chaque matin », ce n’est pas non plus « un engagement écarté. » « J’ai été candidat à la présidence de la République trop jeune à une certaine époque. On a même failli réaliser en 2007 ce qui a été réalisé avec Emmanuel Macron en 2017… Je suis pleinement engagé dans la question de l’avenir du pays », a-t-il ajouté.

Déjà des arguments ?

Ce n’est pas la première fois que le maire de Pau, déjà candidat à trois reprises à l’élection présidentielle (2002, 2007, 2012), ouvre la porte à une nouvelle aventure en 2027, à l’heure où Emmanuel Macron ne pourra plus se présenter, limité qu’il est à deux mandats par la Constitution. « J’ai toujours été prêt », expliquait-il en octobre dernier sur Radio J, en affirmant prévoir de faire « tout ce que je peux dans toutes les échéances et toutes les fonctions nécessaires » pour aider la France à « aller mieux ».

Une hypothèse crédible ? Force est de constater que l’année 2027 suscite bien des convoitises dans la majorité, rarement avouées. « Je me prépare », a sobrement confessé Édouard Philippe, le maire du Havre et président d’Horizons dans une rare interview publiée dans les colonnes du Point le 12 décembre dernier. Bruno Le Maire et Gérald Darmanin sont, eux aussi, souvent interrogés sur leurs ambitions.

Et François Bayrou, lui, affûte donc déjà ses arguments. « Aujourd’hui si vous regardez tous les pays du monde sans quasiment une exception, tous ont des présidents de la République du même âge ou plus âgés que moi », a-t-il souligné sur BFMTV, alors qu’il était interrogé sur la question « du bon âge ». Avant d’ajouter : « Lula vient d’être élu au Brésil, il est d’une génération un peu antérieure à la mienne. » Notons, toutefois, qu’en 2018, l’âge moyen des dirigeants de la planète était plutôt autour des 60 ans.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi