Présidentielle 2022: Zemmour donné pour la première fois au second tour, selon un sondage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eric Zemmour lors d'un discours, le 16 octobre 2021 à Béziers, dans le sud de la France - Christophe SIMON © 2019 AFP
Eric Zemmour lors d'un discours, le 16 octobre 2021 à Béziers, dans le sud de la France - Christophe SIMON © 2019 AFP

876450610001_6280809137001

L'écart est ténu mais il pourrait faire la différence. Le dernier sondage Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro, paru ce dimanche, place Eric Zemmour en meilleure position que Marine Le Pen dans l’hypothèse d’une candidature de Xavier Bertrand à droite, l'un des cinq prétendants à l'investiture des Républicains. Le polémiste - qui n'a toujours pas officialisé sa candidature à la présidentielle de 2022 - récolterait 17% contre 16% pour l'ancienne présidente du Rassemblement national dans une telle situation.

Malgré ce coup d'avance pour l'essayiste, la majorité des voix ne s'oriente vers lui. Face à Michel Barnier, Marine Le Pen le devance (17% contre 16,5%). Un scénario face à Valérie Pécresse (9%) les met tous les deux à égalité (16,5%).

Enfin, dans toutes les situations posées par le sondage, c'est l'actuel président qui récolte le plus d'intentions de vote. Même s'il n'a pas encore annoncé concourir à sa succession, Emmanuel Macron domine ses concurrents avec 25% des suffrages.

Niveau "historiquement bas" pour la gauche

Pour l'heure, aucun candidat de gauche ne parvient en revanche à se faire une place forte dans cette campagne électorale. Jean-Luc Mélenchon est crédité de 8,5% des intentions de vote, Anne Hidalgo patine à 6% et Yannick Jadot 7%.

"À cinq mois du premier tour, le total des intentions de vote pour l'ensemble des candidats de gauche (25-26%) se situe à un niveau historiquement bas. En outre, l'absence de leadership clair entre Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo empêche l'enclenchement de tout vote utile", décrypte Frédéric Dabi, le directeur général opinion de l’Ifop, pour LCI.

Comme en 2012 et 2017, Marine Le Pen reste la candidate qui séduit le plus les classes populaires avec 28% des voix dans cette catégorie, dont 23% des employés et 33% des ouvriers. Elle est néanmoins suivie de près par Emmanuel Macron, "le président sortant affichant le meilleur score chez les ouvriers", souligne au Figaro Frédéric Dabi.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1358 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1507 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles