Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse sera la candidate des Républicains

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Éric Ciotti
    Homme politique français

Ella a été élue avec 60,95% des suffrages (69.326 voix). Valérie Pécresse a été désignée par les militants des Républicains pour être leur candidate à l'élection présidentielle de 2022, face au député Eric Ciotti (39,05%, 44.412 voix), a annoncé samedi le président du parti Christian Jacob. "Votre confiance me va droit au coeur et elle m'oblige", a réagi la présidente de la Région Ile-de-France, qui a salué "l'audace" des votants d'avoir, pour la première fois, choisi une femme pour mener la bataille vers l'Elysée. "Je vais tout donner, ma force, mon énergie, ma détermination pour faire triompher nos convictions", a poursuivi Valérie Pécresse. Et d'ajouter : "Nous allons restaurer la fierté française et protéger les Français. (...) Aujourd'hui j'ai une bonne nouvelle, la droite républicaine est de retour."

"

Nul besoin d'être extrémiste pour être offensif, nul besoin d'être insultant pour être convaincant

"

Valérie Pécresse a indiqué que dès lundi elle reprendrait son tour de France pour "aller rencontrer et convaincre" les Français, par un déplacement dans la vallée de la Vésubie (Alpes-Maritimes), fief du finaliste Eric Ciotti. "Je veux une France solidaire, pas une France d'assistés. (...) Je porte un projet de franche rupture, j'ai le courage de dire et la volonté de faire. Je n'aurai pas la main qui tremble", a continué la vainqueur du jour à la tribune. 

S'opposant à Emmanuel Macron qui "ne cherche qu'à plaire", la candidate des Républicains dit n'avoir "qu'une seule pas...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles