Présidentielle 2022: un sondage crédite Éric Zemmour de 7% des voix

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le polémiste était crédité de 5,5% d'intentions de vote dans une précédente enquête au mois de juin.

La candidature du polémiste n'est toujours pas officielle, mais moins d'un an avant l'élection présidentielle de 2022, un sondage Ipsos commandé par le mouvement Libres! de Valérie Pécresse crédite Éric Zemmour de 7% d'intentions de vote, indique Le Point ce vendredi.

Dans une enquête de juin dernier, il était crédité de 5,5 % des voix, alors que d'autres travaux indiquaient en février dernier que 13% des Français se disaient prêts à voter pour lui s'il se présentait. Dans le détail de ce dernier point, 4% répondaient "Oui, certainement", et 9% "oui, probablement", tandis que 74% répondaient "non", dont 60% "non, certainement pas".  

Ce jour, les soutiens d'Eric Zemmour affirment avoir recueilli "une centaine" de promesses de parrainages d'élus pour 2022. Briguer l'Élysée nécessite en effet de recueillir 500 signatures d'élus pour pouvoir se présenter.

"La centaine de promesses de signatures est intéressante et rassurante, elle assure un filtre pour éviter une candidature fantaisiste, qui ne serait pas celle de Zemmour", s'est réjoui Antoine Diers, porte-parole des Amis de Zemmour, joint vendredi par l'AFP.

Ménard ne le parrainera pas

Dans le même temps, ces mêmes soutiens multiplient les actions afin de glaner les parrainages, dont un courrier envoyé à plusieurs élus d'extrême droite, parmi lesquels le maire de Béziers Robert Ménard, qui a confirmé à notre antenne avoir reçu le document. Il a toutefois assuré qu'il soutiendrait la candidate du RN Marine Le Pen. 

"Je ne vais pas lui dire oui. Je ne vais pas le faire pour une raison simple, par amitié pour Éric, parce que je pense qu'il fait une bêtise de faire ça, je pense qu'il a autour de lui tout un tas de gens qui pèsent, qui le poussent, j'ai vu qu'il y avait une pétition qui allait sortir d'une centaine de jeunes qui proposent aux Républicains de ne pas présenter de candidat et de soutenir Zemmour, tout cela ne tient pas debout quand même", assure l'élu à notre antenne, qui estime que le polémiste est "indispensable dans le débat."

Dans le reste du sondage Ipsos, le duel se resserre entre Xavier Bertrand, qui refuse toujours de passer par une primaire à droite, et Valérie Pécresse, commanditaire de l'étude. À l'heure actuelle, le premier est crédité de 15% d'intentions de vote au premier tour, alors que la présidente d'Île-de-France récolterait 14% des voix. 

Ces dernières heures, Bruno Retailleau et Laurent Wauquiez ont indiqué ne pas souhaiter prendre part à la course à l'Élysée

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles