Présidentielle 2012 - sondage LH2 / Yahoo! : Le Pen perd du terrain, Sarkozy remonte la pente

LH2 / Yahoo! France

Quelques jours avant la fin du dépôt des candidatures aux primaires socialistes, LH2 en partenariat avec Yahoo! a interrogé les Français sur leurs intentions de vote dans la perspective de l’élection présidentielle.

Notre sondage confirme la dynamique positive des socialistes

. Dans l’hypothèse où François Hollande serait investi par le PS, il recueillerait 29% des voix au premier tour, creusant ainsi l’écart avec les autres candidats. Martine Aubry, quant à elle, ferait un tout petit peu moins bien que son concurrent aux primaires avec 26% des voix, mais arriverait également en tête du premier tour. Ségolène Royal, en revanche, semble définitivement hors-jeu : elle est en effet créditée de 13,5% des voix seulement, derrière Nicolas Sarkozy (23%) et Marine Le Pen (15%).

Autre enseignement majeur de notre sondage : l’actuel Président de la République semble renouer sérieusement avec ses chances d’accéder au second tour de l’élection. Dans l’hypothèse où il affronterait au premier tour François Hollande (29%), Nicolas Sarkozy recueillerait 21% des suffrages exprimés et devancerait assez nettement Marine Le Pen, créditée de 13% des voix. Dans l’hypothèse d’une candidature de Martine Aubry (26%), l’actuel Président de la République obtiendrait un score de 21,5%, là encore assez loin devant Marine Le Pen (15%). Ces écarts sont assez significatifs et compromettent les chances de la Présidente du Front National d’accéder au second tour.

L’extrême-gauche enregistre des scores très faibles : Philippe Poutou recueillerait moins d’1% des suffrages, Nathalie Arthaud à peine plus. Jean-Luc Mélenchon serait crédité de 5% des voix face à François Hollande ou Martine Aubry, de 7% face à Ségolène Royal. Jean-Pierre Chevènement ne recueillerait que 1% des intentions de vote. Eva Joly, qui devrait représenter Europe Ecologie-Les Verts à l’issue de la primaire en cours, recueillerait 6% des suffrages exprimés face à Martine Aubry ou François Hollande, 10% dans l’hypothèse où Ségolène Royal représenterait le PS.

Les « centristes » se portent toujours bien et recueillent plus de 20% des voix à eux trois. C’est François Bayrou qui enregistre les meilleurs résultats et réalise ainsi une « petite percée » : il serait crédité de 11% des voix face à François Hollande (versus 7,5% pour Jean-Louis Borloo et 3% pour Dominique de Villepin) et de 10% face à Martine Aubry (8% pour Jean-Louis Borloo et 4,5% pour Dominique de Villepin).

Enfin, Christine Boutin, testée pour la première fois dans un sondage d’intentions de vote pour 2012, ne recueillerait que 1% des suffrages exprimés au mieux.

A l’aune de ces résultats de premier tour, deux configurations de second tour semblent aujourd’hui se dessiner : un duel Hollande/Sarkozy ou Aubry/Sarkozy. Quelle que soit l’hypothèse finalement validée, si l’élection avait lieu dimanche prochain, le nouveau Président de la République serait socialiste. François Hollande l’emporterait avec 60% des voix contre 40% pour Nicolas Sarkozy. Martine Aubry ferait à peine moins bien, avec 58% des suffrages exprimés contre 42% pour l’actuel chef de l’Etat.
Si les résultats de notre sondage montrent ainsi que le potentiel de victoire de Martine Aubry et de François Hollande est proche, leur capacité à convaincre au-delà de leur camp et leur « crédibilité » à ce poste ne sont en revanche pas les mêmes. En effet, d’après notre enquête, si le Parti Socialiste devait l’emporter en 2012, 46% des Français préfèreraient voir François Hollande élu Président de la République contre 33% Martine Aubry. Chez les sympathisants socialistes, ce résultat est proche : 55% aimeraient que François Hollande soit élu Président contre 39% seulement Martine Aubry.
















Enfin, alors que « l’affaire DSK » ne cesse de rebondir, nous avons posé la question aux Français de son éventuel retour à un poste d’envergure : si le parti socialiste devait remporter l’élection présidentielle de 2012 et si Dominique Strauss-Kahn était dégagé de ses ennuis judiciaires actuels, plus du tiers des sondés aimeraient qu’il se voie confier le poste de Premier ministre (35% dont 20% « tout à fait »). 63% des Français y seraient toutefois opposés. Les sympathisants socialistes, eux, se montrent très partagés : 47% y seraient favorables alors que 53% y seraient opposés.

















Téléchargez l'intégralité de notre enquête en PDF


















Note : sondage réalisé les 8 et 9 juillet 2011 par téléphone sur un échantillon de 957 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.