Présidentielle 2012 - sondage LH2 / Yahoo! : Le Pen perd du terrain, Sarkozy remonte la pente

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quelques jours avant la fin du dépôt des candidatures aux primaires socialistes, LH2 en partenariat avec Yahoo! a interrogé les Français sur leurs intentions de vote dans la perspective de l’élection présidentielle.

Notre sondage confirme la dynamique positive des socialistes
. Dans l’hypothèse où François Hollande serait investi par le PS, il recueillerait 29% des voix au premier tour, creusant ainsi l’écart avec les autres candidats. Martine Aubry, quant à elle, ferait un tout petit peu moins bien que son concurrent aux primaires avec 26% des voix, mais arriverait également en tête du premier tour. Ségolène Royal, en revanche, semble définitivement hors-jeu : elle est en effet créditée de 13,5% des voix seulement, derrière Nicolas Sarkozy (23%) et Marine Le Pen (15%).


Autre enseignement majeur de notre sondage : l’actuel Président de la République semble renouer sérieusement avec ses chances d’accéder au second tour de l’élection. Dans l’hypothèse où il affronterait au premier tour François Hollande (29%), Nicolas Sarkozy recueillerait 21% des suffrages exprimés et devancerait assez nettement Marine Le Pen, créditée de 13% des voix. Dans l’hypothèse d’une candidature de Martine Aubry (26%), l’actuel Président de la République obtiendrait un score de 21,5%, là encore assez loin devant Marine Le Pen (15%). Ces écarts sont assez significatifs et compromettent les chances de la Présidente du Front National d’accéder au second tour.

L’extrême-gauche enregistre des scores très faibles : Philippe Poutou recueillerait moins d’1% des suffrages, Nathalie Arthaud à peine plus. Jean-Luc Mélenchon serait crédité de 5% des voix face à François Hollande ou Martine Aubry, de 7% face à Ségolène Royal. Jean-Pierre Chevènement ne recueillerait que 1% des intentions de vote. Eva Joly, qui devrait représenter Europe Ecologie-Les Verts à l’issue de la primaire en cours, recueillerait 6% des suffrages exprimés face à Martine Aubry ou François Hollande, 10% dans l’hypothèse où Ségolène Royal représenterait le PS.

Les « centristes » se portent toujours bien et recueillent plus de 20% des voix à eux trois. C’est François Bayrou qui enregistre les meilleurs résultats et réalise ainsi une « petite percée » : il serait crédité de 11% des voix face à François Hollande (versus 7,5% pour Jean-Louis Borloo et 3% pour Dominique de Villepin) et de 10% face à Martine Aubry (8% pour Jean-Louis Borloo et 4,5% pour Dominique de Villepin).

Enfin, Christine Boutin, testée pour la première fois dans un sondage d’intentions de vote pour 2012, ne recueillerait que 1% des suffrages exprimés au mieux.

A l’aune de ces résultats de premier tour, deux configurations de second tour semblent aujourd’hui se dessiner : un duel Hollande/Sarkozy ou Aubry/Sarkozy. Quelle que soit l’hypothèse finalement validée, si l’élection avait lieu dimanche prochain, le nouveau Président de la République serait socialiste. François Hollande l’emporterait avec 60% des voix contre 40% pour Nicolas Sarkozy. Martine Aubry ferait à peine moins bien, avec 58% des suffrages exprimés contre 42% pour l’actuel chef de l’Etat.

Si les résultats de notre sondage montrent ainsi que le potentiel de victoire de Martine Aubry et de François Hollande est proche, leur capacité à convaincre au-delà de leur camp et leur « crédibilité » à ce poste ne sont en revanche pas les mêmes. En effet, d’après notre enquête, si le Parti Socialiste devait l’emporter en 2012, 46% des Français préfèreraient voir François Hollande élu Président de la République contre 33% Martine Aubry. Chez les sympathisants socialistes, ce résultat est proche : 55% aimeraient que François Hollande soit élu Président contre 39% seulement Martine Aubry.

















Enfin, alors que « l’affaire DSK » ne cesse de rebondir, nous avons posé la question aux Français de son éventuel retour à un poste d’envergure : si le parti socialiste devait remporter l’élection présidentielle de 2012 et si Dominique Strauss-Kahn était dégagé de ses ennuis judiciaires actuels, plus du tiers des sondés aimeraient qu’il se voie confier le poste de Premier ministre (35% dont 20% « tout à fait »). 63% des Français y seraient toutefois opposés. Les sympathisants socialistes, eux, se montrent très partagés : 47% y seraient favorables alors que 53% y seraient opposés.


















Téléchargez l'intégralité de notre enquête en PDF

Note : sondage réalisé les 8 et 9 juillet 2011 par téléphone sur un échantillon de 957 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles