Publicité

Le président brésilien Lula révèle que Charles III lui a demandé de "s'occuper de l'Amazonie"

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a révélé samedi que le roi Charles III, fervent défenseur de l'environnement, lui avait demandé personnellement de "s'occuper de l'Amazonie".

Lula et le monarque se sont rencontrés à Buckingham Palace vendredi soir, à la veille du couronnement de ce dernier.

"J'ai besoin d'aide"

"La première chose que le roi m'a dit, c'est que je devais m'occuper de l'Amazonie. Je lui ai répondu: 'j'ai besoin d'aide'", a expliqué le président du pays qui abrite plus de 60% de la plus grande forêt tropicale de la planète lors d'une conférence de presse à Londres.

Vendredi, à l'issue d'une rencontre entre Lula et le Premier ministre britannique Rishi Sunak, le Royaume-Uni s'est engagé à verser 80 millions de livres (environ 92 millions d'euros) au Fonds Amazonie, créé en 2008 pour préserver la forêt, et dont la Norvège est le principal bailleur.

Le président brésilien a exhorté samedi les pays développés à "prendre très au sérieux" la question climatique.

"Une dette en ce qui concerne les émissions de carbone"

Comme il l'avait fait en novembre, à la COP-27, en Egypte, il a vivement critiqué les pays développés pour n'avoir pas tenu leur promesse datant de 2009 d'aide climatique de 100 milliards de dollars par an pour l'adaptation au changement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les pays les plus pauvres.

"Ces pays qui ont détruit leurs forêts durant leur industrialisation il y a 200 ans doivent comprendre qu'ils ont une dette en ce qui concerne les émissions de carbone, et ils doivent payer cette dette pour que nous puissions préserver notre forêt", a-t-il ajouté.

De retour au pouvoir pour un troisième mandat en janvier, Lula, qui avait déjà présidé le pays de 2003 à 2010, a promis de faire de la préservation de l'Amazonie une priorité et de mettre fin à la déforestation illégale d'ici à 2030. "C'est une question d'honneur", a-t-il insisté à Londres.

Sous la présidence de son prédécesseur d'extrême droite Jair Bolsonaro, la déforestation annuelle moyenne en Amazonie a augmenté de 75% par rapport à la décennie précédente.

Brève rencontre avec Emmanuel Macron

Lors du couronnement, Lula a rencontré brièvement le président français Emmanuel Macron.

"Je lui ai dit qu'il fallait qu'on parle de l'Ukraine, et nous avons convenu d'en parler au téléphone", a-t-il rapporté.

Il a par ailleurs annoncé qu'un de ses proches conseillers, Celso Amorim, se rendrait en Ukraine le 10 mai, après une visite à Moscou le mois dernier. Lula a été très critiqué ces dernières semaines par l'Occident pour avoir déclaré à Pékin que les responsabilités du conflit étaient partagées entre l'Ukraine et la Russie.

Article original publié sur BFMTV.com