Publicité

Préservatif : comment se protéger quand on est allergique au latex ?

En vente libre dans les pharmacies, les grandes surfaces et certains distributeurs, le préservatif est le deuxième contraceptif le plus utilisé en France, juste derrière la pilule (pour 36,5 % des femmes), selon les données de Santé publique France. Depuis le 1er janvier 2023, il est même gratuit pour les moins de 25 ans. Pour s''adapter aux besoins et aux envies des consommateurs, il en existe de différentes tailles, formes et textures. Le plus souvent, la "capote" est associée au latex, mais de plus en plus de marques en proposent également sans, notamment pour les personnes allergiques ou intolérantes au caoutchouc naturel (démangeaisons, brûlures, douleurs locales). On estime en France que 1% environ de la population est allergique au latex, jusqu'à 6% pour les personnes travaillant dans le milieu médical. De quoi sont-ils faits et peut-on s'y fier lors des rapports sexuels ?

Depuis la fin des années 1980, l'allergie au latex naturel (LN) est de plus en plus répandue et peut se déclarer à tout âge. Les symptômes varient d'une irritation de la peau comme des rougeurs ou une urticaire, à un essoufflement, en passant par une irritation des yeux, et dans le pire des cas, une perte de conscience. Heureusement, des préservatifs sans latex sont de plus en plus proposés par les marques. Manix ou Durex, par exemple, propose des préservatifs masculins fabriqués en polyisoprène, "un produit de synthèse ayant les mêmes propriétés que le caoutchouc naturel", peut-on lire sur leur site. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Est-ce que la dinde est bonne pour la santé ?
Dette de sommeil : ce n'est pas la sieste du week-end qui va la rattraper !
Quel pain faut-il privilégier quand on a le syndrome de l'intestin irritable ?
Vous reportez toujours tout au lendemain ? Attention, la procrastination est mauvaise pour la santé
Peut-on purger un bébé ?