Publicité

"On préfère l'engueuler": Aurore Bergé défend le don de la famille Arnault aux Restos du Cœur

"On préfère l'engueuler": Aurore Bergé défend le don de la famille Arnault aux Restos du Cœur

Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles, a salué sur BFMTV-RMC ce jeudi le don de dix millions d'euros effectué par la famille de Bernard Arnault pour venir en aide aux Restos du Cœur. Une façon de répondre à la gauche, qui a critiqué ce geste, en y voyant de "la charité", plutôt qu'une juste contribution à l'effort fiscal de l'un des hommes les plus riches du monde.

"Il n'y a qu'en France [où lorsque] vous avez une entreprise qui fait un grand chèque de dix millions d'euros, au lieu de lui dire merci, on préfère l'engueuler", a déploré Aurore Bergé.

"Situation exceptionnelle"

Cherchant à balayer les critiques sur une éventuelle "opération de communication", l'ex-cheffe de file des députés Renaissance a ensuite affirmé: "Je ne crois pas qu'un groupe comme LVMH (dont est propriétaire Bernard Arnault) va voir son chiffre d'affaire augmenter demain parce qu'ils ont fait un chèque de dix millions d'euros."

Au contraire, cette décision s'explique par une "situation exceptionnelle qui justifie que tout le monde contribue", juge celle qui a rejoint le gouvernement cet été.

Les Restos du Cœur, qui assurent 35% de l'aide alimentaire, sont en difficulté financière en raison de la "hausse très importante" du nombre de demandeurs et d'une "augmentation des coûts de fonctionnement" due à l'inflation, a expliqué ce dimanche, Patrice Douret, président de l'association fondée par Coluche. Elle doit rassembler 35 millions d'euros pour terminer l'exercice à l'équilibre.

De son côté, le gouvernement a promis de mettre 15 millions d'euros sur la table. Et il se tient prêt à faire plus s'il le fallait, à en croire les déclarations d'Aurore Bergé. "Ce qu'on a dit au président des Restos du Cœur et aux responsables des associations d'aides alimentaires, c'est qu'on se reparlait fin septembre et qu'on garantirait quoi qu'il arrive que leur budget soit bouclé", a-t-elle assuré sur BFMTV-RMC.

Article original publié sur BFMTV.com