Publicité

Près de la Rochelle, de la cocaïne détectée dans le corps d’un nourrisson décédé

Un bébé est-il mort d’une overdose à la cocaïne ? Une enquête a en tout cas été ouverte après la mort d’un nourrisson de trois semaines dont le sang révélait la présence de cocaïne à Rochefort (Charente-Maritime), a indiqué ce vendredi 15 mars le parquet de La Rochelle, confirmant une information du journal « Sud-Ouest ».

À lire aussi Deux Espagnols accusés de s’être fait livrer de la cocaïne dans des paquets de farine

Selon le récit de nos confrères, le drame remonte au 6 mars dernier. Dans le centre-ville de Rochefort, des riverains sont alertés en pleine nuit par les cris « inhabituels » d’une femme de 38 ans, « pleurant en pleine rue » la mort de son bébé. Ses hurlements ont conduit ses voisins à prévenir les secours, abonde France 3 Aquitaine.

La piste de l’allaitement

Elle et son bébé sont alors transportés vers une unité de soin. Mais ce dernier arrive sans vie à l’hôpital de Rochefort. Après une autopsie et des analyses toxicologiques, le constat est sans appel : « les analyses dans le sang du nourrisson ont révélé la présence de cocaïne dans son métabolisme », a assuré à l’AFP Arnaud Laraize, le procureur de la République.

La mère du bébé, connue pour son addiction aux stupéfiants, est depuis visée par une enquête pour « homicide involontaire aggravé », confiée à la direction interdépartementale de la police nationale (DIPN) de La Rochelle. Pour l’heure, les enquêteurs privilégient la piste de l’empoisonnement par allaitement.

À lire aussi « Cham...


Lire la suite sur ParisMatch