Publicité

Près d'un enfant sur deux présente des problèmes de vue, selon un sondage

44% des parents interrogés affirment que leur ou leurs enfants de moins de 12 ans présente(nt) un ou des troubles visuels, selon un baromètre Opinion Way pour l'Asnav.

Près d'un enfant sur deux présente un ou plusieurs troubles de la vue. C'est ce qui ressort du baromètre mené par Opinion Way pour l'association pour l'amélioration de la vue (Asnav) publié le mercredi 13 mars, soit quelques jours avant la semaine nationale dans la petite enfance.

Dans le détail, 44% des parents interrogés affirment que leur ou leurs enfants de moins de 12 ans présente(nt) un ou des troubles visuels. Ils sont 21% à déclarer que leur enfant est myope, 15% à répondre qu'il est astigmate, 11% à le déclarer hypermétrope et encore 11% à dire que leur enfant présente un strabisme.

Pour Catherine Jegat, déléguée générale de l'Asnav, "les parents n'ont pas vraiment conscience de l'âge auquel il faut emmener l'enfant chez l'ophtalmologiste".

Selon le baromètres Opinionway, ils sont seulement 16% parmi les parents d'enfants de moins de 12 ans à estimer qu'il est utile de faire une première visite pour contrôler la vue par un ophtalmologiste avant les 3 ans de l'enfant.

La déléguée générale de l'Asnav, qui rappelle la nécessité d'un premier dépistage avant trois ans, souligne aussi l'importance d'effectuer un autre contrôle visuel de l'enfant "au moment de l'entrée à l'école, période à laquelle les parents emmènent plus facilement les enfants chez l'ophtalmologistes".

"Il faut aussi inciter les autres acteurs de la prévention à tester la vue de l'enfant, il y a des visites qui sont recommandées et les pédiatres ou médecins généralistes peuvent faire des tests", estime encore Catherine Jegat.

L'importance du dépistage très tôt

Mais comment savoir si son enfant présente des troubles ou non? "L'enfant qui se cogne, qui est maladroit ou a des comportements qui ne sont pas tout à fait corrects dans ses trois premières années ça peut être un signe de l'amblyopie", explique Catherine Jegat.

Ce mauvais développement d'un œil - qui concerne 3% de la population soit 2 millions de personnes - peut toutefois être rapidement corrigé si l'enfant est pris en charge avant six ans.

"Après cet âge c'est beaucoup plus difficile voire impossible donc ce problème doit être dépisté le plus tôt possible", avertit la déléguée générale de l'Asnav.

Autres signes d'un problème de santé au niveau de la vue: lorsque l'enfant plisse les yeux ou commence à se rapprocher d'un objet pour le saisir.

"Là c'est le signe d'un développement de myopie qui est aussi très important de voir et de corriger le plus tôt possible", explique encore Catherine Jegat. L'Asnav plaide donc pour des dépistages "systématiques" entre 7 et 9 ans.

Article original publié sur BFMTV.com