Publicité

Poux: l'Anses met en garde contre l'utilisation de traitements pour animaux après l'hospitalisation d'une fillette

Certaines évidences doivent parfois être rappelées. "Les traitements antiparasitaires pour animaux ne doivent jamais être utilisés sur des êtres humains, a fortiori des enfants", alerte l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) dans un communiqué ce mercredi.

L'Anses dit en effet observer "chaque année" des "cas d’utilisation d’antiparasitaires destinés aux animaux pour traiter les poux des enfants".

"Les cas pris en charge par les centres antipoison concernent principalement des produits antiparasitaires pour chiens, chats ou chevaux utilisés sur des enfants ayant des poux", précise le communiqué.

Une fillette hospitalisée "dans un état grave"

Les conséquences peuvent être lourdes, prévient l'Anses. Le 2 octobre dernier, une fillette a été hospitalisée "dans un état grave" après "l’utilisation d’insecticides destinés au traitement de parasites chez les bovins".

"Même si le risque pour la personne qui administre le produit est évalué, les études toxicologiques et cliniques qui fondent cette évaluation sont principalement adaptées à l’espèce animale et aux indications thérapeutiques concernées. Elles ne permettent en aucun cas de justifier une utilisation thérapeutique sans risque chez l'être humain", martèle l'agence.

En cas d'infection par les poux, il est donc "recommandé d'utiliser les traitements adaptés, notamment en fonction de l'âge de l'enfant" et demander conseil à un professionnel de santé comme un pharmacien.

Article original publié sur BFMTV.com