Pouvoir d'achat: accord trouvé entre députés et sénateurs sur le premier volet de mesures

L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 28 juin 2022 à Paris - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 28 juin 2022 à Paris - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Députés et sénateurs membres de la commission mixte paritaire (CMP) ont trouvé un accord sur le projet de loi "portant mesures d'urgence pour la protection du pouvoir d'achat", annonce l'Assemblée nationale ce lundi.

Adopté en première lecture par les députés vendredi 22 juillet puis par les sénateurs vendredi dernier, le texte sera définitivement voté ce mercredi.

"LREM et LR ont tout négocié"

Il comporte plusieurs mesures telles que l'augmentation des pensions de retraites et de plusieurs allocations, la déconjugalisation de l'allocation adulte handicapé (AAH) ou la poursuite de la prime Macron.

"Eh bien LREM et LR ont tout négocié en amont de la commission mixte paritaire. Donc il y aura à la rentrée des primes et pas d’augmentation de salaire, plus d’exonérations de cotisations sociales, du gaz de schiste américain et du charbon" a critiqué quelques instants avant l'annonce la députée EELV Sandrine Rousseau.

Le Sénat dominé par la droite examine par ailleurs depuis lundi après-midi en première lecture le projet de budget rectifié pour 2022, qui comprend le second volet de mesures en faveur du pouvoir d'achat. Une CMP députés-sénateurs se réunira mercredi soir sur ce texte plus épineux, dont l'adoption définitive est espérée d'ici dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles