Publicité

Poutine a prononcé le nom de Navalny après sa victoire, un événement rarissime

Le président russe réélu a parlé de la mort de son principal opposant en prison pour la première fois en public.

RUSSIE - « M. Navalny ». Après sa victoire sans surprise dans une mascarade d’élection présidentielle, le président de la Russie Vladimir Poutine s’est exprimé au cours d’une allocution ce dimanche 17 mars. Il a notamment évoqué la mort d’Alexeï Navalny en prononçant son nom en public, un fait rarissime voire inédit. C’était aussi la première fois qu’il parlait de la mort de l’opposant en public.

Vladimir Poutine remporte l’élection présidentielle en Russie avec près de 90 % des voix

Le sujet a été mis sur la table par un journaliste du média américain NBC, lors de la conférence de presse post-discours de victoire. « Quant à M. Navalny, il est décédé. Oui, il est décédé, c’est toujours un événement triste, mais nous avons eu d’autres cas où des personnes en prison sont décédées », a réagi Vladimir Poutine.

D’ordinaire, le pouvoir russe s’efforce de ne pas prononcer le nom de l’ennemi de Poutine mort en prison, l’affublant de divers noms comme « le bloggeur », « la personne à laquelle vous faites référence », « ce citoyen », « ce monsieur », ou encore « ce personnage ». « Il a fallu que Poutine assassine Navalny pour enfin prononcer son nom », a résumé le journaliste du Financial Times Christopher Miller sur X.

Le président a aussi confirmé qu’un échange de prisonniers avec Alexeï Navalny était sur la table avant le décès de l’opposant russe. Il a précisé que lorsque l’idée d’échanger le militant anticorruption contre « certaines personnes qui se trouvent dans des établissements pénitentiaires dans les pays occidentaux » a été soulevée, il était « d’accord ». « Il n’y avait qu’une condition : que nous l’échangions pour qu’il ne revienne pas », a-t-il ajouté.

Pas de répit sur l’Ukraine

Dans son discours de victoire, Vladimir Poutine a remercié les électeurs. « Tous les citoyens de Russie qui se sont rendus dans les bureaux de vote et qui ont voté », a-t-il déclaré, mettant en garde ceux qui ont commis des actes de sabotages. Il a aussi affirmé que ces actions n’avaient eu aucun effet sur le déroulé du scrutin.

Poutine a également voulu montrer l’image d’une Russie forte : « Peu importe qui veut nous intimider ou à quel point, peu importe qui veut nous écraser ou à quel point, notre volonté ou notre conscience. Personne n’a jamais réussi à faire quelque chose de semblable dans l’histoire. Cela n’a pas fonctionné aujourd’hui et ne fonctionnera pas à l’avenir. »

Le maître du Kremlin a aussi affiché sa détermination concernant la guerre en Ukraine et insisté sur la nécessité « de mener à bien nos objectifs dans le contexte de l’opération militaire spéciale », expression utilisée par le pouvoir russe pour parler de ce conflit. Et d’affirmer que ses troupes avaient l’avantage sur celles de Kiev.

Lire sur Le HuffPost

À voir aussi sur Le HuffPost :

Présidentielle en Russie : les anti-Poutine multiplient les actions symboliques pendant le vote

Guerre en Ukraine : Macron assure qu’un cessez-le-feu sera demandé à la Russie durant les JO de Paris